Nantes : le magazine Terra Eco se relance en pariant sur le web

© Capture de la Une du hors-série d'été 2015 et du supplément gratuit de Terra Eco de juin 2015.
© Capture de la Une du hors-série d'été 2015 et du supplément gratuit de Terra Eco de juin 2015.

Le mensuel Terra Eco, dont le siège est basé à Nantes, en liquidation après onze ans d'existence, va être repris par ses salariés et devenir un média principalement en ligne, ont annoncé mercredi les repreneurs du magazine spécialisé dans l'environnement et le développement durable.

Par France 3 Pays de la Loire avec AFP

Le tribunal de Nantes a autorisé l'Association des Amis de Terra Eco "à reprendre l'intégralité des actifs du journal" dont la liquidation avait été prononcée en avril, ont indiqué les repreneurs dans un communiqué.

"Notre offre a été retenue parce qu'elle était portée par les journalistes du magazine, qu'elle assurait la reprise de 6 à 8 salariés et que notre siège restait à Nantes", s'est félicité David Solon, ancien directeur de la rédaction joint par l'AFP.

Le mensuel qui était tiré à 20.000 exemplaires va devenir un média "principalement en ligne, payant, avec une version papier", a indiqué l'ex-directeur. "L'idée est de repartir en janvier 2017 : on va faire l'inventaire de ce qu'on a bien fait et de ce qu'on a mal fait".

Le magazine avait terminé l'année 2015 sur une perte de 200.000 euros malgré un chiffre d'affaires en hausse et une campagne de financement participatif qui avait permis de récolter plus de 100.000 euros.

D'abord distribué par abonnement, Terra Eco, né en 2005, s'était lancé en kiosque en 2009 avec l'objectif de devenir le magazine de référence sur "les trois piliers du développement durable : économie, société, environnement".

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus