Textoter au volant : comment parler sécurité aux jeunes conducteurs

Textoter au volant multiplie le risque d'accident par 23... / © Frédéric Peich / Maxppp
Textoter au volant multiplie le risque d'accident par 23... / © Frédéric Peich / Maxppp

Conduire en téléphonant, pire encore, textoter au volant, nécessairement le regard du conducteur quitte la route, pour lire et écrire, aux campagnes chocs des agences de sécurité routière de part le monde, succèdent les campagnes softs, pour attirer l'attention des plus jeunes conducteurs.

Par Christophe Turgis

Téléphoner au volant, ça n'est pas bien, notre cerveau sait difficilement faire deux choses à la fois avec attention ! Pire encore il y a textoter au volant. Nécessairement le regard du conducteur quitte la route, pour lire le message, pour y répondre ! Écrire deux mots peut prendre plusieurs secondes... Plusieurs secondes durant lesquelles il n'y a plus de conducteur, mais durant lesquelles la voiture continue sa route... À 100 km/h une voiture parcourt presque 28 mètres chaque seconde. En 6 secondes par exemple elle a donc parcouru plus de 150 mètres ! Et 6 secondes pour taper un mot et l'envoyer... c'est très court. Sauf que sur la route et toujours à 100 km/h c'est très long. Textoter en conduisant multiplie le risque d’accident par 23...


32% des moins de 35 ans textotent au volant

En 2013, une enquête réalisée pour la Sécurité Routière révélait que 61% des conducteurs âgés de moins de 35 ans lisent leurs SMS en conduisant et que 32% en écrivent ! En France, et sans doute dans les mêmes proportions ailleurs dans le monde.

Chez les anglo-saxons jusqu'à présent, les campagnes de sécurité routière à destination des jeunes conducteurs ne faisaient généralement pas dans la dentelle ! Les scénarios, trash, mis en image par les anglo-saxons sont presque toujours les mêmes.
Une notification sonore, le regard du conducteur qui abandonne la route, une main qui prend un téléphone… puis un crash bien trash ! Et si possible en slow motion histoire de voir bien les corps se disloquer sous tous les angles !


Deux exemples typiques : ce spot américain datant de 2014 (attention, âmes sensibles s'abstenir !)

Manifesto - Texting While Driving
Manifesto - Texting While Driving


et ce spot britannique datant de 2008 (attention, âmes sensibles s'abstenir encore plus !)

Texting while Driving
Texting while Driving, Textoter en conduisant...


En 2016, l'humour d'abord

Mais voilà, les jeunes ont fini par s'habituer à ces images ultra-violentes. Le choc visuel semble avoir peu d'effet, la faute au sentiment d’invulnérabilité qui prévaut chez les moins de 25 ans. Pour capter leur attention, la sécurité routière néo-zélandaise a donc décidé de miser sur l’humour. Un joli contrepied, mais avec les mains. Des mains qui se prennent par la main, comme quand on veut parler au cœur d'un ami. Son titre, Hello, tout simplement. Avec comme slogan : Put me first, drive phone free. Soit quelque chose comme : prend soin de moi d'abord, conduit sans téléphone !


Hello

Put me first, drive phone free
Put me first, drive phone free

 

Et en France ?

Rien, ou presque ! Si non cette vidéo réalisée par la Prévention Routière. Qui franchement fait peur,mais avec un très gros effort d'imagination !
Un sms au volant, et tout fou le camp
Un sms au volant, et tout fou le camp

 

A lire aussi

Sur le même sujet

ITW Henri Jauver COCETA

Les + Lus