A Nantes, les chiffres montrent une baisse globale des faits de délinquance mais une hausse des agressions

Publié le
Écrit par Olivier Quentin .

Baisse des cambriolages mais hausse des "atteintes volontaires à l'intégrité physique", les chiffres de la délinquance sur Nantes montrent une réalité plus complexe qu'on ne le pense.

Selon les chiffres communiqués par la préfecture de la Loire-Atlantique, la réalité de la délinquance sur la ville de Nantes est bien plus complexe que ce qui se dit sur certains médias ou réseaux sociaux.

Sur quatre années, de 2019 à 2022, sur la période portant du 1er janvier au 31 août, les données provisoires montrent globalement une baisse des faits de délinquance sur Nantes  : -9,31%

Mais à l'intérieur de ce chiffre global, les choses se complexifient.

Les cambriolages sont en baisse : -9,56%. Le nombre de faits élucidés fait un bon de +41,43%

En baisse également, le nombre d'étrangers mis en cause dans le chiffre de la délinquance générale : -1,51%.

En revanche, et les faits de ces derniers mois l'illustrent, la Préfecture constate une nette hausse de +11,66% des faits liés aux stupéfiants.

Un autre chiffre inquiète, celui des atteintes volontaires à l'intégrité physique des personnes : + 6,79% (toujours en comparaison avec 2019).

Et, précise-t-on dans les données communiquées, ces agressions (pour celles portées à la connaissance des forces de l’ordre) "sont commises dans l’espace public mais aussi de plus en plus souvent dans la sphère privée (violences intra-familiales)".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité