Après huit années de cauchemar, le combat de Thérèse pour faire connaître la maladie de Cushing

Il aura fallu huit ans pour qu'une médecin généraliste mette un nom sur sa souffrance. Sauvée de justesse de la maladie de Cushing, Thérèse a décidé de témoigner auprès du grand public sur sa descente aux enfers. Pour que l'erreur de diagnostic dont elle a été victime ne se reproduise plus.

Après huit années d'absence, Thérèse prépare son retour sur scène avec un nouveau spectacle intitulé "Même pas mal".
Après huit années d'absence, Thérèse prépare son retour sur scène avec un nouveau spectacle intitulé "Même pas mal". © Thérèse Fournier
Pendant huit ans, Thérèse est passée de médecin en médecin, 47 au total, sans qu'aucun ne trouve la cause de ses souffrances. Des sensations de douleur sur la peau, des hématomes, des vertiges, une fausse couche, une prise de poids importante, les symptomes n'alertent pas les médecins qui en attribuent la cause à de l'angoisse, puis à une dépression.

Après plusieurs passages en psychiatrie, une médecin généraliste trouve enfin l'origine des souffrances de Thèrèse : la maladie de Cushing, une maladie rare qui touche entre 1 et 10 personnes sur un million en France. Immédiatement admise au CHU de Nantes, Thérèse est placée sous oxygène : la maladie a atteint son système immunitaire. Elle est sauvée de justesse. Aujourd'hui, elle est venue à bout de ces années insupportables. Pour Thérèse est venu le temps de la parole. C'est la raison de sa participation à l'émission "Ça commence aujourd'hui" sur France 2, diffusée le 28 mai 2020. "Je ne connaissais pas du tout l'émission. J'ai vu que c'était diffusé sur France 2, une chaîne publique, donc j'ai décidé d'y aller."Après la publication de son livre "Poisson lune", la chanteuse a voulu franchir une étape supplémentaire. Pour que son message soit entendu par un public encore plus large.

"C'est important pour moi de le faire parce que je sais que je sais en parler. Ça permet de faire connaître les maladies rares, en particulier la maladie de Cushing."
 

Espoir et résilience

Un message entendu puisque grâce au témoignage de Thérèse, vue sur Youtube près de 400 000 fois, des patients ont pu être diagnostiqués. "Des personnes qui ont regardé l'émission se sont rendu compte qu'elles étaient atteintes de la maladie de Cushing. Des médecins ont aussi diagnostiqué des patients."

L'extrait du témoignage de Thérèse cumule plus également de 2 millions de vues sur Facebook. "C'est toujours une surprise de voir que c'est un sujet qui touche beaucoup de gens. Plus l'émission est regardée plus il y a de cas diagnostiqués."."Ce qui est important c'est le message d'espoir et de résilience véhiculé. Le but c'est de donner de l'espoir aux gens qui souffrent en disant qu'on peut s'en sortir."

Les gens qui ont cette maladie souffrent pendant des années, c'est comme si on leur faisait une piqûre "d'euthanavie".

Thérèse Fournier

Entre son passage dans l'émission "Ça commence aujourd'hui" et la diffusion de son livre "Poisson lune", dans lequel elle raconte l'enfer qu'elle a vécu durant huit années, la chanteuse a le sentiment de faire bouger les choses petit à petit. "Le message que je veux faire passer, c'est que nous, personnes atteintes de maladies rares, existons, et sommes des être humains comme d'autres. C'est aussi pour ça que je diffuse mes photos."

Pour faire reconnaître les maladies rares, Thérèse ne compte pas s'arrêter là. Elle prépare en ce moment un conte pour enfant, qui devrait être publié en 2021. Elle y abordera son histoire avec la maladie de Cushing.

En partenariat avec Surrénales, l'association française sur les maladies des surrénales, elle travaille également sur un projet de communication sur les maladies rares auprès d'étudiants en médecine.  

Dénoncer la maltraitance psychiatrique

Thérèse veut maintenant s'attaquer à un autre sujet qu'elle connait malheureusement bien. "Je veux raconter ce qu'il se passe en psychiatrie en France". Un thème qu'elle commencera à aborder dans son nouveau spectacle, "Même pas mal".

Durant les huit années d'errance médicale qu'elle a connu, la chanteuse a été admise à plusieurs reprises dans des établissements psychiatriques. "Quand j'ai été interné, je voyais tous ces gens, on peut parler de maltraitance. On ne soigne absolument pas les gens". C'est avec humour que la chanteuse souhaite aborder ce sujet sensible. "Dans le spectacle, il y a une chanson très drôle sur l'isolement en psychiatrie", sourit-elle.

Je me sens légitime à aborder des sujets que je n'aurais jamais abordés si je n'avais pas traversé ces huit années d'enfer

Thérèse Fournier

Avant que la maladie ne la gagne, Thérèse Fournier, connue sous son nom d'artiste Thérèse, était une habituée de la scène. Elle écrivait ses chansons et se produisait en concert mais aussi sur des festivals. Maintenant que le cauchemar est derrière elle, elle prépare son retour sur scène après plus de huit ans d'absence.

Dans "Même pas mal", l'artiste se livrera à un concert guitare voix en solo, entre sketchs et chansons. La première représentation aura lieu à La Roche-sur-Yon le 29 août au jardin des compagnons. Puis elle fera son retour sur la scène nantaise le 11 mai 2021 à la salle Paul Fort. 

Si son spectacle se penchera sur des sujets tels que l'euthanasie ou la psychiatrie, la chanteuse tient à rassurer. "Ce n'est pas du tout glauque. Il y a aussi des chansons très fraiches sur l'amour ou engagées sur l'écologie."Un EP qui reprendra six titres du spectacle "Même pas mal" et qui devrait porter le même nom sortira début 2021.

Autant de projets qui ravissent la chanteuse, impatiente de rattraper les années perdues. "Je revis ! J'ai vraiment envie de croquer la vie ! Je m'éclate ! C'est une chance déjà d'être en vie. Même si je dois récidiver, quoi qu'il arrive chaque seconde, chaque journée que je passe, c'est ça de gagné."

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
témoignage société santé musique culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter