CARTE. Coupe du monde de rugby : après l'abandon du stade privé, Nantes reste quand même ville hôte

Le groupement d'intérêt public #FRANCE2023 a annoncé que Nantes et le stade de la Beaujoire étaient retenus pour le Mondial 2023 de rugby. 
"Le GIP #FRANCE2023 a pris acte de la volonté de Nantes Métropole de ne pas céder la parcelle au FCN, pour un projet de nouveau stade. Nantes Métropole et le GIP #FRANCE2023 réaffirment leur volonté réciproque de tenir les engagements initiaux pour l'organisation de la Coupe du monde de Rugby 2023, à Nantes, au stade de la Beaujoire, comme prévu", ont déclaré dans un communiqué commun Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de la métropole Johanna Rolland et Claude Atcher, directeur général du GIP.

La métropole de Nantes s'était retirée fin février du projet de stade de foot voulu par Waldermar Kita, le président du FC Nantes, à qui elle ne vendra pas la parcelle prévue pour la nouvelle enceinte en raison d'une enquête préliminaire visant sa situation fiscale.

Le GIP France 2023 surveillait l'évolution du dossier pour confirmer l'une des deux enceintes comme site d'accueil. 

La coupe du monde de Rugby se déroulera en France en septembre et octobre 2023.
 

Les neuf stades retenus pour le Mondial 2023 de rugby

Bordeaux, Stade Matmut AtlantiqueLille, Stade Pierre-MauroyLyon, Parc OLMarseille, Stade VélodromeNantes, stade de la BeaujoireNice, Allianz Riviera Saint-Denis, Stade de FranceSaint-Etienne, Stade Geoffroy-GuichardToulouse, Stadium municipal
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc nantes football sport rugby