• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Championnats de France cycliste : le mur de Saint-Fiacre

Pour cette épreuve, l'élite féminine a dû grimper 10 fois le fameux mur de Saint-Fiacre ! / © Maxppp / Franck Dubray
Pour cette épreuve, l'élite féminine a dû grimper 10 fois le fameux mur de Saint-Fiacre ! / © Maxppp / Franck Dubray

Depuis jeudi, les championnats de France cycliste se tiennent dans le vignoble nantais. En plus de la chaleur, la course comportait une difficulté majeure : le désormais fameux mur de Saint-Fiacre-sur-Maine, au sud de Nantes.
 

Par Eleonore Duplay

Bienvenue à Saint-Fiacre-sur-Maine. Petit village de 1200 habitants, l'une des communes les plus viticoles de France, connue pour son église romano-byzantine du 19e siècle mais aussi pour sa fameuse côte, baptisée "le mur de Saint-Fiacre".

150 mètres de montée à près de 15%, de quoi en effrayer plus d'un.... y compris parmi les gens du cru, comme cette spectatrice qui nous avoue en rigolant : "Je n'ai jamais réussi à la monter, je m'arrête à la maison en bas. Même avec un semi-électrique. C'est dire que c'est très difficile, vraiment."
"C'est un pourcentage assez élevé pour nous qui sommes cyclistes amateurs. C'est difficile pour nous. Pour eux peut-être un peu moins. Mais on se dit que la course peut se jouer là", analyse un autre supporteur.

Le mur de Saint-Fiacre a encore fait d'énormes dégâts. Engagé chez les amateurs, Stéphane Bennett n'a pas terminé la course : "C'est vraiment la répétition des bosses et des descentes qui font que quand on arrive là, c'est vraiment difficile de monter. Dans un col, on gère. Alors que là, on monte à fond."

Chez les professionnels, les filles ont dû passer cette difficulté majeure à 10 reprises. Les garçons, eux, devront l'emprunter 15 fois. Même pas peur pour Kévin Réza, engagné chez Vital Concept B&B Hôtels : "Oui, c'est 15%, mais bon, il n'y a même pas 150 mètres. On la monte en apnée, mais ça se fait bien. C'est pas l'Alpe d'Huez, c'est pas le mont Ventoux, donc ça va."

Le mur de Saint-Fiacre, c'est LE spot pour voir au plus près la souffrance des coureurs. Un petit côté sadique qui tranche avec l'aspect bucolique du vignoble nantais.
 
Le reportage d'Anthony Brulez et Maxime Jaglin

 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus