• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Comparution immédiate au tribunal de Nantes pour les manifestants interpellés samedi lors du mouvement des gilets jaunes

Les Gilets Jaunes à Nantes / © Pacôme Le Mat
Les Gilets Jaunes à Nantes / © Pacôme Le Mat

Trois hommes aux profils différents ont été déférés devant le paquet de Nantes ce lundi: deux d'entre eux écopent d'une peine avec sursis le troisième est condamné à 5 mois de prison ferme.

 

Par Vincent Calcagni avec Eléonore Duplay


Le soulagement.... Pas de prison ferme mais 4 mois avec sursis. Un policier dit l'avoir vu jeter des projectiles. Mais le jeune homme portait un masque contre les gaz lacrymogènes et nie avoir commis la moindre violence.

Maud Schlaffmann, avocate

D'autres personnes auraient pu être entendues, les enregistrements de vidéosurveillance auraient pu être visionnés également. On a le témoignage d'un fonctionnaire qui se trouvait à plusieurs mètres de distance dans un contexte de fumées, de lacrymogènes moi ça me semblait pas suffisant pour venir dire avec certitude que mon client était bien coupable.


Arrêté avec un bouclier, des pierres, de la peinture, lui sort avec 5 mois de prison ferme. Les policiers disent l'avoir vu jeter des pierres. Condamné pour violences. Une infraction mal caractérisée selon son avocat. 

Stéphane Vallée, avocat

Du coup, c'est pas moi qui le dit c'est le policier qui indique qu'il n'a pas été blessé ni physiquement ni même psychologiquement; donc se pose des question en effet de faits de violence s'il n'y a pas de blessés derriére comment on peut le qualfier des violences. Là on fait fi de l'aspect procédural du dossier, on fait fi de l'aspect juridique pour privilégier autre chose.


Un jeune papa en CDI qui semble pris dans un mouvement qui le dépasse, un militant nettement plus aguerri, et le troisième prévenu, un jeune kosovar, de 19 ans à peine, déjà condamné par le juge des enfants pour une manifestation en 2016, et qui reçoit cette fois, deux mois avec sursis.

Rien ne relie ces 3 profils, si ce n'est la participation aux manifestations de gilets jaunes, et une condamnation, pour jets de projectiles.

A Saint Nazaire, deux manifestants interpellés samedi ont également été jugés en comparution immédiate cet après- midi. L'un a été condamné à un mois de prison ferme, et l'autre à 4 mois dont deux avec sursis.

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus