Déconfinement : à Nantes, un atelier de réparation géant et gratuit pour petites reines

Le confinement a rendu l'air plus respirable et la ville plus cyclable. Seulement voilà, votre vélo déraille... Pas le choix, une révision s'impose ! Ça tombe bien un atelier de réparation s'est installé sous les nefs des Machines, ceci jusqu'au mercredi 10 juin.

Jusqu'au 10 juin, les mécanos des vélos auscultent gratuitement les bécanes des nantais
Jusqu'au 10 juin, les mécanos des vélos auscultent gratuitement les bécanes des nantais © Christophe Amouriaux

Les cyclistes avertis ou occasionnels le savent, le gouvernement offre un bon de réparation de 50 euros pour vous permettre d'enfourcher un vélo révisé et sécurisé. La ville de Nantes a même décider de doubler la mise en ajoutant elle aussi 50 euros au panier. 

Le problème c'est que les réparateurs sont pris d'assaut et que les créneaux de rendez-vous sont remplis jusqu'au mois de juillet, voire août pour certains.

Si vous habitez Nantes ou l'agglo, vous avez de la chance.

Dans le cadre de "Tous en selle", la ville de Nantes, l'association Place au vélo et BAM (Boite à Mieux) organisent des contrôles techniques gratuits sous les nefs de l'île de Nantes jusqu'au 10 juin.

Sur place une dizaine de réparateurs, bénévoles aguerris, veillent sur vos deux-roues afin de vous permettre de reprendre la route en toute sécurité.

Paul, 12 ans, cycliste en herbe et urbain, avait, par exemple, un pépin de dérailleur. Outre une petite réparation, il s'est aussi vu conseiller de changer ses patins de freins.

Car une révision est souvent assortie de conseils avisés, dispensés aux grands comme aux petits. Cela permet aux cyclistes de gagner en autonomie avec leurs montures...désormais plus d'excuse pour aller à l'école ou au boulot à vélo!

Après le 10 juin, l'association Place au vélo entend poursuivre cette opération "je renoue avec mon vélo", en installant des ateliers de réparation ponctuels dans les quartiers ou même devant certaines enseignes sportives.

Rien que vendredi 5 juin, cet atelier géant a vu passer plus de 200 cyclistes. Les uns attirés par la perspective d'une révision, d'autres, venus aussi pour faire tatouer gratuitement leurs biclous contre les vols.

Place au vélo rappelle d'ailleurs que la peur du vol reste l'un des freins majeurs à l'utilisation du vélo en ville.

►En pratique

Sous les nefs des Machines de l’île, à Nantes :

Entrée libre et gratuite

►Le reportage de notre rédaction

Tout le monde en selle...oui mais pas sans prendre ses précautions !

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports circulation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter