Déconfinement : à Nantes, des mesures d'hygiène drastiques dans les trams et les bus pour rétablir la confiance

Déconfinement ne veut pas dire fin de l'épidémie de covid 19. Gel hydroalcoolique, distances sociales et masques obligatoires, la Semitan met en œuvre des moyens de nature à rassurer les voyageurs et contrer la circulation du virus.

Avec le déconfinement, l'offre de trafic des bus et trams de la métropole de Nantes portée à 75% du trafic habituel à compter du 11 mai 2020
Avec le déconfinement, l'offre de trafic des bus et trams de la métropole de Nantes portée à 75% du trafic habituel à compter du 11 mai 2020 © Christophe Turgis / France Télévisions

Port d'un masque obligatoire

Prendre le bus ou le tram en respectant les mesures de distanciation physique et les gestes barrières... Pas facile à imaginer quand on connait la promiscuité habituelle des transports publics, particulièrement le matin et en fin d'après-midi !

Pour rassurer les voyageurs, la Semitan met en œuvre des moyens importants pour assurer la meilleure hygiène possible dans ses véhicules.

Comme partout ailleurs, le port d'un masque sera obligatoire pour accéder aux bus et trams de la métropole. L'accès aux bus continuera de se faire par les portes médianes ou arrière. Le conducteur restera isolé à l'avant. Idem dans les tramways. C'est le conducteur qui ouvrira et fermera les portes pour que les voyageurs n'aient pas à toucher les boutons de commande. Mais la Semitan ne précise pas si dans les bus les voyageurs doivent continuer de demander l'arrêt en appuyant sur le bouton "arrêt demandé"...
 

Une reprise nette de l'offre de transport

Le 11 mai, le réseau Tan repassera à environ 75% de son trafic habituel en semaine. Durant la période du confinement, 30% de l'offre était assurée avec une fréquentation de 8% seulement.
Le respect de la distanciation physique requise par l’État permettra de transporter seulement 20% de la fréquentation habituelle.

Les horaires seront sensiblement ceux des samedis et vacances scolaires, du lundi au samedi jusqu’à 22H30, garantissant un service de soirée et ainsi le retour des actifs, mais sans le service de nuit qui n’a pas lieu d’être en raison du maintien de la fermeture des restaurants, bars, salles de spectacles…

Le dimanche et les jours fériés, le service "jour blanc" s‘applique.
Les lignes Navibus Loire N1 et N2 fonctionneront à une fréquence de 20 mn. La navette aéroport assurera un service minimum.
Des affichettes "covid" demandent aux voyageurs de ne pas s'assoir sur tous les sièges pour respecter les distances physiques et des rubans interdisent l'accès vers les conducteurs des bus et trams de la Métropole de Nantes
Des affichettes "covid" demandent aux voyageurs de ne pas s'assoir sur tous les sièges pour respecter les distances physiques et des rubans interdisent l'accès vers les conducteurs des bus et trams de la Métropole de Nantes © Christophe Turgis / France Télévisions

 

Des mesures de distanciation et d'hygiène

Plus de 180 agents de la Semitan seront présents le lundi 11 mai sur les pôles d’échanges et les stations les plus importants de 6h à 20h.

Un marquage au sol a été posé dans 17 pôles d’échanges et stations, sous forme d’une ligne de courtoisie et d’emplacements pour les passagers en attente, afin d’éviter que les voyageurs descendants ne rencontrent ceux qui montent. Les voyageurs sont invités à monter par toutes les portes, ouvertes par le conducteur, sans action de leur part.

À bord, la signalétique déjà déployée depuis le 6 avril dans les tramways pour neutraliser un siège sur deux, le sera également dans les bus. À ce dispositif, s’ajoute dans les tramways et bus un marquage au sol pour demander aux passagers de respecter les distances. À titre expérimental, des films biocides seront posés sur les valideurs. Basés sur la diffusion d’ions Ag+ connus pour leur effet bactéricide, ces films sont actuellement utilisés dans divers secteurs pour cet effet. Les distributeurs de gel hydro-alcoolique, 320 déjà installés dans les trams, le seront également dans les eBusway 4 et Busway 5, de même que dans les Chronobus.

Des dispositions spéciales de nettoyage et de désinfection sont mises en œuvres dans les dépôts sur l'ensemble des véhicules à la fin de chaque service.
À partir du 11 mai, une nouvelle opération de désinfection viendra s'ajouter : la nébulisation d’un produit virucide une fois par semaine dans tous les véhicules. Elle consiste en la création d’un brouillard à l’intérieur de l’habitacle qui diffuse dans tous les recoins. Le véhicule est ensuite ventilé pour éliminer le produit.

Enfin, des lampes UV-C permettant la désinfection efficace et permanente de l’air ambiant et pouvant être installées à l’intérieur des voussoirs des tramways est en cours d'expérimentation.
 

Privilégier les mobilités douces

Pour éviter une trop forte concentration dans les bus et les trams, la Semitan, en tant que coordinateur des mobilités de la métropole, recommande de favoriser l’usage du vélo et incitera ses voyageurs à combiner, expérimenter d’autres moyens de déplacements pendant la période à venir que sont la marche et le vélo personnel ou en libre-service.
Le service Covoit’Tan est aussi une alternative.

La Semitan s'adresse aussi aux entreprises pour envisager un étalement des horaires de leurs salariés, de privilégier le télétravail et les "modes doux" que sont la marche à pied et le vélo !
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société transports urbains économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter