Hellfest 2019 complet : le marché noir, l'enfer du décor

Le public du Hellfest 2018 devant l'une des scènes / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
Le public du Hellfest 2018 devant l'une des scènes / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire

Les 50 000 Pass 3 Jours mis en vente ce mercredi pour l'édition 2019 du Hellfest ont été écoulés en deux heures. Et déjà les ventes sur des sites parallèles font grimper les prix.

Par Fabienne Béranger

286, 352, jusqu'à 440 euros, on est loin du prix originel de 215 euros pour un Pass 3 Jours vendu sur le site du Hellfest.
Des petits malins ont acheté plusieurs Pass sur le site officiel du Hellfest avant de les revendre dans la foulée sur des sites parallèles, comme celui de Viagogo. 
Des petits malins revendent des Pass 3 Jours pour le Hellfest 2019 / © Capture d'écran site Viagogo
Des petits malins revendent des Pass 3 Jours pour le Hellfest 2019 / © Capture d'écran site Viagogo
D'autres sites de revente affichaient ce mercredi après-midi des Pass pour le Hellfest 2019, au prix gonflé à l'hélium. 315 euros vus sur le site Rocket Ticket.

De quoi provoquer la colère de certains metalleux qui, eux, n'ont pas pu accéder à la billetterie.
"Certains enfoirés essayent de se faire du benef sur la passion des gens", déplore @Alex Taurand.
Même son de cloche pour @FabienMoretto qui ne mâche pas ces mots face à de telles pratiques
Pour rappel, la loi du 12 mars 2012 interdit la revente de billets de spectacles sans l’autorisation du producteur de spectacles punissant tout contrevenant à une amende pouvant aller jusqu'à 15 000 euros d'amende.

Ben Barbaud, l'organisateur du festival, rappelle également qu'il ne "faut surtout pas acheter les pass vendus au marché noir car il y a un risque que ce soit de faux billets".

Ben Barbaud évoque les 55 000 pass vendus en 2 heures, et aussi les bugs
 
Ben Barbaud

Le Prodiss, le syndicat national du spectacle et de la variété, a ainsi initié le mouvement #FanPasGogo afin de "lutter contre les sites pas nets de revente de billets", déplorant que "la revente illicite de billets de spectacles lèse les fans, les publics, fait du tort aux artistes ainsi qu’aux entrepreneurs de spectacles".

En février dernier, le Prodiss, aux côtés de plusieurs producteurs de spectacles, déposait plainte contre la société Viagogo "avec constitution de partie civile" pour revente illicite de billets. 
Certains sites de revente en ligne utiliseraient ainsi des "botnets", des réseaux de robots qui achètent des places de concert en quantité.

Que ceux qui n'ont pas eu de Pass 3 jours se consolent, il reste 5 000 Pass Journée qui seront mis en vente en janvier ou février prochain.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus