Tourisme : le soleil a boosté la saison en Pays de La Loire

© MAXPPP Le spectacle du Bal des oiseaux fantômes au Puy du Fou &
© France 3 Pays de La Loire - OGliss Parc
© MAXPPP Le spectacle du Bal des oiseaux fantômes au Puy du Fou & © France 3 Pays de La Loire - OGliss Parc

Les vacances scolaires vont s'achever et voilà déjà les dernières tendances de la conjoncture touristique pour cet été. La saison s'annonçait difficile pour les professionnels du tourisme. L'Agence Régionale des Pays de la Loire présente un premier bilan positif.

Par Damien Raveleau

Dans les Pays de La Loire, les réservations de dernière minute sauvent un été 2016 qui s’annonçait très difficile. Les villages vacances ont fait le plein, la météo incertaine et le climat d’insécurité ont impacté la fréquentation étrangère. Des parcs de loisirs ont vu leur clientèle augmentée.

Une saison d’été bien meilleure qu’attendue, soutenue par la clientèle française

Le printemps en demi-teinte annonçait une saison estivale plutôt morose, finalement, celle-ci a été bien meilleure que ce que l’on pouvait imaginer. C’est, en effet, le constat de 66 % des professionnels des Pays de la Loire interrogés qui estiment que la fréquentation touristique de leur établissement a été stable voire en hausse par rapport à l'été dernier.
Cette tendance est confirmée, toutes zones confondues et en particulier pour les villages vacances. Près de 40 % d'entre eux notent une fréquentation supérieure à l'an dernier.


Clientèle française très présente

70 % des professionnels des Pays de la Loire observent le maintien ou la hausse de leur clientèle française. Et ceci pour l'ensemble des hébergements, comme les villages vacances qui font le plein (60 % observent une stabilité, 27 % une hausse). Les hôteliers (surtout sur le littoral) et les campings maintiennent leur fréquentation, tout comme les gîtes et meublés (65 %).
Dans un budget vacances qui reste contraint, le poste « restaurants » semble décidément être la variable d’ajustement. 

Météo incertaine et climat d’insécurité impactent la fréquentation étrangère

La fréquentation étrangère a été en baisse par rapport à l'année dernière pour 45 % des professionnels qui mettent en cause une météo capricieuse en ce début de saison d’été et l'image de la France ces derniers mois.
Cette baisse se fait principalement ressentir chez les hôteliers et les propriétaires des chambres d'hôtes. En effet, la moitié d'entre eux note une fréquentation inférieure à l'année dernière, tout comme les lieux de visites.
Les restaurateurs observent également, une fréquentation étrangère plutôt en baisse (pour près de 60 % d'entre eux).

Malgré tout, les hébergements du littoral, hormis les hôtels, s'en sortent plutôt bien : par exemple, 70 % des propriétaires de chambres d'hôtes et de meublés ont noté une fréquentation étrangère stable voire à la hausse par rapport à l'été dernier.
Cette tendance à la baisse est constatée pour toutes les clientèles européennes sauf pour les Belges : 1/4 des professionnels ont même observé une augmentation de ces derniers dans la région.

l'arrière saison

Des prévisions incertaines pour septembre, en attente des réservations de dernière minute. Là encore, le soleil permettra d'attirer les vacanciers pour l'arrière saison. Les professionnels espèrent un été indien...

Analyse issue du baromètre de conjoncture réalisé par l’Agence régionale des Pays de la Loire, pour le compte de l’Observatoire Régional du Tourisme en collaboration avec les 5 Comités Départementaux du Tourisme. Analyse de 870 réponses de professionnels du tourisme. Enquête réalisée entre le 12 août et le 19 août 2016. 

Des professionnels ont dit : 

… la réservation de dernière minute, c’est la règle, il est difficile pour nous de nous organiser au
dernier moment... 

 … nous avons fait le plein les week-ends de juillet mais pas en semaine, loin de là... 

… la majorité de nos clients privilégie les courts séjours...

 … les plateformes de réservations ont boosté notre chiffre d’affaires ... 

… nos réservations ont augmenté grâce à l’impressionnante attractivité du Puy du Fou... 
























Des parcs de loisirs ont connu une augmentation de leurs entrées, comparées à 2015. Le Puy du Fou a battu son record de fréquentation avec près de 2,2 millions de visiteurs sur la saison 2016, soit 100.000 visiteurs supplémentaires par rapport à 2015, selon des chiffres publiés le mardi 23 août. Le nouveau parc aquatique O'Gliss, quant à lui, a explosé ses prévisions. Le directeur, Mickael Thibaud, a ouvert le parc fin juin 2016. Il ne pensait pas faire autant d'entrées. A la mi-août, le parc affichait complet tous les jours.

 

carton plein pour les parcs de loisirs
le soleil généreux de cet été a permis à bon nombre de parcs de loisirs de connaître une bonne affluence. Certains mêmes ont battu des records d'entrées - France 3 Pays de La Loire - T. Bercault, D. Raveleau



Réactions d'élus du tourisme sur les premières tendances de la saison estival dans la région :


Franck Louvrier, Vice-président délégué au tourisme et Président du Comité Régional du Tourisme des Pays de la Loire
« Ceci renforce ma conviction qu’il faut consolider notre stratégie marketing et de promotion, la renforcer à  l’international, pour aborder chaque clientèle de façon différenciée et sur la durée. Il convient de sécuriser nos fréquentations britanniques et néerlandaises, ces clientèles représentent en effet 2 nuitées étrangères sur 3 ; et d’investir sur des marchés relais pour assurer diversification et croissance, en particulier vers les Belges, les Allemands et les Espagnols.

Ceci s’accompagne  également d’un travail sur l’accueil, une hospitalité  d’excellence pour ces clientèles étrangères et une adaptation de l’offre à leurs attentes. C’est ce que nous avons engagé avec les partenaires du territoire et qui sera un axe fort du schéma régional pour le tourisme  2016/2020 en cours de conception. »

Nadine Auffret, Présidente de la Fédération Régionale des Entreprises et des Sites Touristiques (FREST)
« La saison a été très moyenne pour la plupart des sites avec un printemps plus faible, lié essentiellement aux grèves, pénurie de carburant qui ont eu des répercussions sur plusieurs semaines, avec des week-ends de mai beaucoup moins intéressants qu’en 2015. Les sites constatent également une baisse significative des groupes scolaires, certainement pour des raisons de sécurité.
Le mois de juillet a été très calme pour les sites du littoral, avec une impression de ne pas être en « saison », on constate une meilleure fréquentation en août pour la plupart des lieux de visite.
La fréquentation des étrangers est généralement moins forte. »

Aurélien Schneider, Vice-président de l’Union Nationale des Associations de Tourisme et de plein air (UNAT) des Pays de la Loire
« Une saison estivale correcte pour les opérateurs UNAT, avec une hausse générale de la fréquentation. Les tendances des réservations : la réservation de dernière minute est toujours d’actualité, une légère hausse des annulations tardives, les prises de décision se font généralement par l’utilisation d’internet et par les sites d’avis en ligne, l’acte d’achat est « opportuniste » (offre optimale prix/destination) sans relation particulière avec le type d’hébergement et l’offre choisie, hormis pour les seniors. Les sites UNAT constatent une forte présence de groupes de cyclotouristes. »

Jean-Christophe Drapeau, Président de la Fédération Régionale de l’Hôtellerie de Plein-Air (FRHPA)
« Globalement, une saison sauvée par la clientèle française et une météo très clémente, qui s’annonçait pourtant catastrophique avec un printemps maussade, une baisse importante de la clientèle britannique, très importante dans la région, et une image de la France écornée ces derniers mois. Nous sommes très prudents pour septembre et pour 2017, avec très peu de visibilité, et des craintes par rapport aux nouveaux calendriers scolaires (rentrées en milieu de semaine). »

Joël Giraudeau, Président de la Fédération Régionale de l’Industrie Hôtelière (FRIH)
Chez les hôteliers, en particulier sur le littoral, on se réjouit d’une très bonne saison 2016, dopée par les courts-séjours et la clientèle de proximité. Les hôteliers du rétro-littoral et dans les zones urbaines ont vécu un été un peu plus difficile. En Vendée, la perspective du Vendée Globe promet une activité accrue en novembre ».

Philippe Pitard, Président de la Fédération Régionale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative (FROTSI)
«  La saison n’est pas finie et la météo actuelle promet encore de belles retombées dans les prochaines semaines. A souligner, l’impact positif des actions de communication des villes (par exemple La Roche-sur-Yon ou La Flèche), qui leur ont apporté une fréquentation en hausse significative. »


Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus