Loire-Atlantique : le botulisme cause la mort de 200 oiseaux au lac de Grandlieu

Publié le Mis à jour le

En trois semaines, près de 200 oiseaux sont morts au lac de Grandlieu en Loire-Atlantique. Une mortalité élevée liée au botulisme.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Depuis trois semaines, 200 canards, mais aussi des foulques et des mouettes, sont morts au lac de Grandlieu. Une mortalité liée au botulidme.
"Le botulisme est une maladie qui produit une toxine et les oiseaux en se nourissant viennent s'intoxiquer et peuvent assez rapidement" explique Jean-Marc Gillier, le directeur de la réserve naturelle de Grandlieu,"si on laisse en place les cadavres" des oiseaux morts, "rapidement on va avoir une chaine de contamination qui va s'accentuer".
Les cadavres des oiseaux morts sont ainsi ramassés au fur et à mesure "pour rompre un peu la chaine" poursuit JM Gillier.

En 1995, le botulisme avait causé la mort de 30 000 oiseaux au lac de Grandlieu. La situation actuelle semble cependant ne pas alarmer car elle serait sous contrôle.