Loire Atlantique - transport et logistique : des métiers qui recrutent même pendant la crise sanitaire

Du chauffeur au préparateur de commandes, le secteur du transport et de la logistique recrute toujours et encore. La crise sanitaire n'a pas ralenti les besoins, bien au contraire.

Alice George a quitté la restauration en pleine crise pour se reconvertir dans le transport en plein boom
Alice George a quitté la restauration en pleine crise pour se reconvertir dans le transport en plein boom © V. Calcagni - France 3

Près de 4 000 offres d'emplois dans le transport et la logistique ont été publiées pour la seule région Pays de la Loire en ce début d'année 2021. Les besoins de ce secteur sont plus que jamais importants et en lien avec l'actualité. Le contexte sanitaire a entraîné l'accélaration du commerce en ligne. Toutes les marchandises commandées doivent être préparées et transportées.

Dans la région, le plus grand centre de formation spécialisé dans le transport et la logistique (AFTRAL) se trouve à La Chapelle-sur-Erdre tout près de Nantes. Là-bas, on croise des jeunes et des moins jeunes, des stagiaires en formation courte ou longue, des hommes comme des femmes.

J'étais saisonnière dans la restauration, l'hiver à la montagne et l'été au bord de l'eau.

Alice George, stagiaire transport de marchandises

Alice, trentenaire, travaillait comme saisonnière dans la restauration. Quand elle a vu l'ampleur des conséquences de la crise sanitaire sur son métier, elle s'est dit qu'il fallait qu'elle change de voie. "L'hiver à la montage, l'été au bord de l'eau, j'étais habituée à être sur la route". On cherche des conducteurs de camions. Elle cherche du travail. Le métier l'intéresse. Elle s'engage dans la formation et avant même d'avoir fini elle sait qu'une agence d'intérim l'attend pour lui proposer des contrats.

"Etes-vous prêts à commencer tôt le matin ou tard le soir ? Travailler le samedi et pafois le dimanche ?"

 Pascal Laurent est responsable pédagogique Transport à l'AFTRAL de La Chapelle-sur-Erdre. Le centre forme tout le monde sans profil particulier demandé. Mais il le reconnaît, "pour le transport de marchandises et le transport de voyageurs, il y a des contraintes horaires" liées à la pratique de ces métiers.

 

Karine Guet, stagiaire logistique
Karine Guet, stagiaire logistique © V. Calcagni - France 3

J'ai été 16 ans assistante maternelle et la logistique m'attirait.

Karine Guet, stagiaire Logistique

Karine a 50 ans. Elle est passé tout naturellement de son métier d'assistante maternelle exercée pendant 16 ans à la logistique. "J'avais envie de changer, tourner la page. La logistique m'intéressait. Et en plus, il y a du travail". La reconversion est totale pour elle un emploi est assuré à la sortie de la formation.

Le secteur recrute et pour Denis Bobineau, responsable pédagogique Logistique, les métiers sont très diversifiés. : "réceptionnaire de marchandises, conducteur d'engins de manutention, approvisionneur, gestionnaire de stock avec une vision plus globale pour gérer l'entrepôt".

Le centre propose des formations de niveau CAP à Bac +3.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie transports éducation société