Nantes : accusé de meurtre, un homme acquitté par la cour d'assises

La salle des pas perdus du palais de justice de Nantes / © manuel | MC / CC flickr
La salle des pas perdus du palais de justice de Nantes / © manuel | MC / CC flickr

En acquittant Agostinho Coelho Da Silva, accusé d'un meurtre à Nantes en 2014, la cour d'assises de Loire-Atlantique a pris une décision rare : très peu d'accusés pour meurtres sont en effet acquittés. 

Par Simon Auffret

Le juré de la cour d'assises de premier ressort de Loire-Atlantique a décidé, après 3 jours de procès, d'acquitter Agostinho Coelho Da Silva, accusé du meutre de Jean-Luc Boquet, dans un appartement du quartier Bellevue, à Nantes.

L'acquittement dans un procès pour meurtre est un fait peu commun à la Cour d'assises. Les jurés ont considéré que les charges n'étaient pas suffisantes envers l'accusé, et ont décidé de son acquittement. Seule certitude, relayée par Ouest-France : l'accusé était bien dans le logement de la victime, avec d'autres homme, le soir du meurtre. 

Agostinho Coelho Da Silva a lui toujours nié les faits. Arrivé en France depuis le Portugal en 2001, il a déjà été condamné pour un meutre, dans une toute autre affaire, en 2005.

En Loire-Atlantique, le taux d'acquittement depuis 2004 lors de procès d'assises varie entre 2 % et 15 %, avec une trentaine d'affaires jugées chaque année en moyenne. La cour d'assises traite uniquement les crimes (viol, vol avec violences graves...) dont les meurtres représentent une partie des affaires.

En France, quelques exemples d'acquittements pour meurtres existent : celui de Murielle Bonin, au mois de septembre 2017 par exemple, pour le "meurtre de la coiffeuse", alors même que 18 ans de réclusion criminelle étaient requis à son encontre. En 2012, Alexandre Lange, originaire de Douai avait été acquittée du meurtre de son mari, la légitime défense ayant été retenue par la cour d'assises.

Sur le même sujet

Un bébé, un livre : lutter contre l'illétrisme dés la maternité

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne