Cet article date de plus de 4 ans

Nantes : Des chenilles processionnaires s'installent dans un cimetière

Depuis le 1er novembre, le cimetière de Saint-Joseph-de-Porterie connait une prolifération de chenilles processionnaires urticantes.
La cause, le rechauffement climatique...Une situation perturbante pour les Nantais.

Des chenilles processionnaires à Nantes
Des chenilles processionnaires à Nantes © France 3 Pays de loire
Le cimetière de Saint-Joseph-de-Porterie accueille de drôles de visiteurs depuis le jour de la Toussaint "des chenilles processionnaires urticantes."
Elles ont élu domicile dans le derniers pin qui reste sur le site et sur les tombes. La situation est gênante pour les visiteurs car lorsqu'ils procédent au nettoyage des pierres tombales, ils sont directement en contact avec ces processionnaires. Selon le responsable arboriculture de la mairie de Nantes : "Ce phénomène se produit lorsqu'il y a un épisode de réchauffement climatique". Pour rassurer la population, des éco-pièges ont été installés sur le site depuis plus de 2 semaines. Les chenilles sont nettement moins nombreuses depuis. En cette fin de mois de novembre, elles n'ont pas encore totalement disparues, car ces pièges à phéromones sont destinés à réguler l'éco système et non à éradiquer l'espèce. 


Nantes : Des chenilles processionnaires s'installent dans un cimetière

Si jamais, vous êtes en contact avec ces chenilles processionnaires, il est conseillé de consulter votre medecin généraliste.







Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société environnement animaux sorties et loisirs santé