Nantes : des roses contre l'ambiance morose rue du Château

C'est vrai que l'ambiance est un peu triste sans les bars et les restaurants dans les centre-villes. A Nantes, les commerçants de la rue du Château ont décidé de mettre des couleurs au plafond pour combattre la morosité ambiante. 

Les commerçants de la rue du Château ont sorti les guirlandes pour le printemps.
Les commerçants de la rue du Château ont sorti les guirlandes pour le printemps. © France Télévisions Olivier Quentin

Quand on remonte la rue de Strasbourg depuis l'allée Baco, la rue du Château à gauche, attire l'œil. On a l'impression qu'une fête s'y prépare. Et on se laisse aspirer vers cette promesse de divertissement.

Mais non, pas de fête, pas de tablées bruyantes, juste une décoration qui réussit à colorer la grisaille des façades et de ce troisième confinement. Des dizaines de guirlandes de roses enjambent la rue d'un immeuble à l'autre. 

"On trouvait que la rue n'était pas assez attractive" nous dit-on dans l'un des rares commerces ouverts et faisant de la restauration à emporter.

Et, force est de constater que la rue du Château, sur cette partie, a pris de jolies couleurs printanières.

voir la vidéo

 

durée de la vidéo: 00 min 32
Rue du Château Nantes

 

Au Cochon qui fume, autre restaurant contraint de faire de la vente à emporter, on nous apprend que c'est la propriétaire de Lili au Soleil, la boutique de prêt-à-porter qui a eu cette idée. "On s'est réuni jeudi dernier, nous dit Paul, le Directeur,  avec tous les commerçants de la rue. Il fallait qu'on fasse quelque-chose pour le printemps."

L'idée des guirlandes a séduit tout le monde et, pour les poser, les voisins qui résident dans les étages ont donné un coup de main.

 

L'artiste nantais Mika a créé quelques œuvres pour le restaurant le Cochon qui fume.
L'artiste nantais Mika a créé quelques œuvres pour le restaurant le Cochon qui fume. © France Télévisions Olivier Quentin

 

Paul avait aussi, pour égayer la façade de son établissement, sollicité l'artiste Mika, de la galerie 21 grammes toute proche.

"L'idée est de créer des événements régulièrement dans le quartier Nantes Cathédrale, une sorte de chemin bis du Voyage à Nantes" s'amuse Paul.

Manque plus que le bruit des couverts dans les assiettes et des verres qui trinquent...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
urbanisme aménagement du territoire environnement insolite