• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : l'enfarineur de Johanna Rolland condamné à 1 mois de prison avec sursis

Plus d'une centaine de personnes étaient venues au tribunal, pour soutenir l'enfarineur de Johanna Rolland. / © Lola Marotte
Plus d'une centaine de personnes étaient venues au tribunal, pour soutenir l'enfarineur de Johanna Rolland. / © Lola Marotte

Pour protester contre sa politique envers les migrants, il avait jeté de la farine sur la maire de Nantes, Johanna Rolland. L'enfarineur a été condamné à un mois de prison avec sursis et 150 euros d'amende.

Par Eleonore Duplay

C'est un jeune homme de 24 ans, qui prépare l'école d'avocat, et surtout, très investi auprès des migrants. L'enfarineur de Johanna Rolland fait notamment partie des 25 personnes qui se partagent la présidence de l'Autre Cantine, l'association qui distribue quotidiennement des repas aux exilés.

Lors de son procès, le jeune homme a reconnu avoir jeté de la farine sur la maire de Nantes, un geste de protestation contre la politique menée par la ville, et notamment contre les expulsions de migrants qui se succèdent régulièrement.
"Je ne le referais pas, c'était idiot", a-t-il déclaré devant le tribunal.

Il a été condamné à un mois de prison avec sursis, et 150 euros d'amende, sous les huées d'une centaine de personnes venues le soutenir.

L'auteur du jet de farine était jugé en même temps qu'une jeune fille de 21 ans, accusée d'avoir injurié le même jour, et au même endroit, l'une des adjointes au maire de Nantes. Cette dernière a été condamnée à 300 euros d'amende, et à verser un euro de dommages et intérêts à sa victime.

► À lire aussi : 

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus