A Nantes, un grand rassemblement pour une évolution de la loi sur le cannabis

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécilia Sanchez .

Un rassemblement pour une réforme des politiques publiques sur le cannabis était organisé dans toute la France et pour la première fois à Nantes, ce 13 mai. Des associations ont installé leurs stands pour informer sur ce sujet qui divise les politiques et quel Emmanuel Macron devra se saisir.

La question de la légalisation du cannabis a été soulevée pendant la campagne présidentielle, mais pourrait bien retomber dans les oubliettes. Le président élu, Emmanuel Macron, s'est montré particulièrement flou sur le sujet.



Dans son programme, il plaidait pour un dépénalisation des petites doses "afin de désengorger les tribunaux" et donc écoper d'une simple contravention. 





La légalisation du cannabis, un sujet qui fâche

Quoiqu'il en soit, c'est un sujet qui fâche. Mais les militants de la légalisation n'ont pas baissé les bras pour autant. Ce 13 mai était organisé partout en France la 16e marche mondiale pour le cannabis, initiée en 1999 aux Etats-Unis. A Nantes, un rassemblement au miroir d'eau s'est tenu pour la première fois, avec stands d'information sur les politiques publiques, le cannabis et cette campagne mondiale.





Comme chaque année, la marche mondiale est l'occasion de plusieurs revendications : 
  • dépénalisation de la consommation, de la possession et de l’auto-production pour usage personnel
  • l'ouverture d’un grand débat national sur les modalités de réforme de la loi du 31 décembre 1970
  • l'ouverture de la prescription des formes phyto-thérapeutiques du cannabis pour les usages médicaux
  • le développement d’une information et d’une prévention scientifique sur les effets du cannabis
  • l'expérimentation du modèle des Cannabis Social Clubs permettant aux usagers de se regrouper en des filières courtes et non-lucratives de production, de distribution
Les militants attendent un changement lors des prochaines élections législatives. "Les élections législatives doivent être l'occasion de mettre en avant des propositions concrètes pour changer le cadre de la politique en vigueur, notamment en prenant en compte nos revendications", indique Farid Ghehiouèche, le porte-parole du comité d'organisation de la marche du cannabis en France. Mais pour le moment, rien n'est gagné.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité