• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : une grève au service obstétrique de la maternité

Pendant la grève des aides-soignantes et auxiliaires de puériculture, le service d'obstétrique fonctionnera quand même, mais avec moins de personnel. / © Jérôme Fouquet/MAXPPP
Pendant la grève des aides-soignantes et auxiliaires de puériculture, le service d'obstétrique fonctionnera quand même, mais avec moins de personnel. / © Jérôme Fouquet/MAXPPP

Pas assez d'aides-soignantes et d'auxiliaires de puériculture, alors que les naissances sont toujours plus nombreuses au CHU de Nantes. Mardi 28 mai, à partir de minuit, une grève touchera le bloc obstétrical de la maternité.

Par Eleonore Duplay

Est-ce un effet de l'attractivité nantaise? Au CHU de Nantes, les naissances sont chaque année plus nombreuses, et les effectifs ne suivent pas forcément. Mardi 28 mai, à partir de minuit, les aides-soignantes et les auxiliaires de puériculture du service d'obstétrique seront en grève pour dénoncer le manque de moyens.

La CGT du CHU demande un poste supplémentaire 24h/24 et 7 jours sur 7 sur ces deux métiers, pour pouvoir notamment assurer la sécurité des patientes, la propreté des salles entre deux accouchements, et la surveillance d'un nombre accru de lits dans le service.

L'activité ayant fortement augmenté, une sage-femme supplémentaire a été recrutée par le CHU, mais sans aides-soignantes ou auxiliaires de puériculture supplémentaire, le syndicat dénonce le risque pour les sages-femmes de devoir réaliser des accouchements seules et sans aucune assistance.

Pendant la grève, un service minimum sera organisé à l'aide d'assignation des personnels, mais il y aura sans doute moins d'effectif pour prendre en charge les patientes.
 

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : gros plan sur les secours au festival

Les + Lus