• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : la jeune Palestinienne Ahed Tamimi reçue ce mardi

Ahed Tamimi, la jeune Palestienne à la fête de l'Huma le 16 septembre 2018 / © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Ahed Tamimi, la jeune Palestienne à la fête de l'Huma le 16 septembre 2018 / © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

La jeune activiste Palestinienne Ahed Tamimi et sa famille sont à Nantes ce mardi 18 septembre afin de témoigner de la situation vécue par les Palestiniens en territoire occupé.

Par Fabienne Béranger

Le 19 décembre 2017, Ahed Tamimi est arrêtée pour avoir frappé deux soldats israéliens quelques jours plus tôt. La scène, filmée, est rapidement devenue virale.

Sur les images, on peut voir la jeune Palestienne et sa cousine s'approcher des deux soldats, appuyés sur un muret dans la cour de la maison de Ahed Tamimi à Nabi Saleh, un village du territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans.
Les deux jeunes filles leur demandent de quitter les lieux avant de leur porter des coups.
Ahed Tamimi
Ces gestes conduisent Ahed Tamimi en prison mais font d'elle le symbole de la révolte palestienne face à l'occupation de la Cisjordanie par les Israéliens. 

Le 29 juillet dernier, après huit mois de détention, la jeune fille de 17 ans sera finalement libérée, aux côtés de sa mère qui avait également été arrêtée.

Les Tamimi, une famille en pointe de la contestation, connue pour sa lutte contre l'occupation israélienne, avait déjà été impliquée dans une série d'incidents avec des soldats, dont les images avaient fait le tour du monde.

Ce mardi 18 septembre, la famille Tamimi est à Nantes, elle vient témoigner de la situation vécue par les Palestiniens en territoire occupé. Reçus ce mardi midi par Philippe Grosvalet, le président du conseil départemental, les Tamimi se rendront dans l'après-midi à Rezé où ils seront reçus par Gérard Allard, le maire de la ville.

Ce mardi soir, Ahed Tamimi témoignera de ses actions à l'occasion d'une soirée publique donnée à partir de 20 heures à la salle festive Nantes-Nord, avenue du Bout-des-Landes, avec la Plateforme 44 des ONG pour la Palestine. Un temps d'échange est également prévu au cours de cette soirée.
 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus