Nantes : “Joffre mon amour”, un banquet en ville façon food court

Joffre, mon amour, un banquet façon food court à Nantes le 6 juillet 2019 / © DR
Joffre, mon amour, un banquet façon food court à Nantes le 6 juillet 2019 / © DR

Samedi 6 juillet à 12h02 pétantes : le coup d'envoi d'un banquet géant en ville, rue Joffre, à Nantes. 500 personnes se sont retrouvées pour ripailler. 

Par Fabienne Béranger

Un banquet festif façon fin d'album d'Obélix en plein coeur de l'une des rues les plus festives de Nantes, quelle curieuse idée !

"L’objectif est de créer du lien entre les structures, les habitants, les commerces et de développer un projet à l’image de la rue Joffre : dynamique, convivial, ouvert d’esprit et dans une démarche de développement durable", précisent les organisateurs.

Les convives sont donc attendus dès 12h02 ce samedi 6 juillet pour cet évènement qui se veut familial.

Une grande tablée sera ainsi dressée le long de la rue Joffre "pour une jauge totale de 400 personnes : les tables seront installées de façon linéaire le long de la rue, devant les commerces et les restaurants. Chaque établissement participant au banquet propose un plat unique".

Le principe est celui du food court, ces grandes halles où les convives, réunis autour d'une même table, peuvent commander leur plat dans des établissements différents.

Les convives devront juste réserver leurs plats en amont. Ils se verront alors remettre un billet qui leur donnera accès aux tables et leur permettra d'être servis jusqu'à 15 heures, l'accès aux tables se faisant jusqu'à 18 heures.

La soirée se poursuivra ensuite cours Sully avec une scène qui accueillera des artistes locaux sur une guinguette moderne.
 

Les Food court ont le vent en poupe


Ce banquet géant en centre-ville est l'embryon (même si les deux ne sont pas liés) d'un projet pérenne qui doit voir le jour en 2020 aux anciennes halles Alstom, sur l'île de Nantes. Ce projet sera une preimère dans notre région.

Plus au sud, Bordeaux a ouvert son Boca Foodcourt, quai Paludate, fin 2018. Treize restaurateurs sont installés autour d'une halle qui peut accueillir 350 convives en intérieur, 300 en terrasse extérieure. La Boca est ouverte du mardi au dimanche.

Le principe a également séduit notre capitale où les food court se multiplient comme des petits pains depuis quelques années.

Chez nos voisins européennes, me Time Out Market de Lisbonne a ouvert en 2014 du côté de Cais do Sodré, au sud de la ville. Il regroupe une trentaine de restaurateurs dans une halle permettant d'accueillir 700 personnes en intérieur, 200 en terrasse. 

Les food court sont nés aux Etats-Unis dans les années 80 où ils se sont d'abord développés dans les centres commerciaux.



 

Sur le même sujet

Les + Lus