• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : Muriel Pénicaud signe le pacte d'investissement avec la région Pays de la Loire

Muriel penicaud en visite à Nantes ce lundi 18 février / © France 3 Pays de la Loire Vincent Raynal
Muriel penicaud en visite à Nantes ce lundi 18 février / © France 3 Pays de la Loire Vincent Raynal

Muriel Pénicaud est à Nantes ce lundi 18 février 2019. La ministre du Travail doit signer le Pacte régional d’investissement dans les compétences avec la Présidente de région Christelle Morançais. Ce plan doit permettre de former 1 million de jeunes et 1 million de demandeurs d’emploi d’ici 2022.

Par Céline Dupeyrat

Muriel Pénicaud passera toute la journée ou presque dans l’agglomération nantaise, ce lundi 18 février. Elle s'est d'abord rendue ce matin, à Bouguenais, dans les locaux de Loiretech, un sous-traitant de l’aviation, de l’automobile et de l’énergie, qui emploie 130 salariés.
"La formation est un levier essentiel. C'est un levier de compétitivité, d'avenir pour les entreprises qui cherchent à developper des compétences et qui ont besoin de capital humain", a déclaré Muriel Pénicaud

"C'est aussi un levier pour un jeune décrocheur qui a pu être en difficulté mais qui va trouver une voie à travers un stage, à travers un apprentissage pour pouvoir choisir le métier qui lui plait. C'est aussi un levier essentiel pour le taux de chomage", a ajouté la ministre du Travail.

La ministre du Travail a échangé  avec les apprentis de cette société industrielle, avant de signer, avec Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire, un pacte d’investissement dans les compétences. Où comment former des jeunes pour les postes que l’industrie peine à pourvoir, un sujet d’actualité en Loire-Atlantique.

"L'objectif c'est de travailler bassin d'emploi par bassin d'emploi. Au plus prés des territoires, au plus prés des entreprises qui ont besoin de recruter ou des besoins de formations. Et on s'adapte, on fait du sur-mesure", a expliqué la présidente de la région Pays de la loire.

"Il faut aussi savoir que le pacte est notamment ciblé sur les publics les plus éloignés de l'emploi et les plus en demande de formations qualifiantes", a précisé Christelle Morançais.
 

"Trouver les compétences"

" On a par exemple nous, dans le domaine qui nous occupe des difficultés à trouver des fraiseurs, à trouver des soudeurs ou des ajusteurs. Le fait que l'accent soit mis sur la formation va nous permettre de trouver les compétences. L'intérêt pour nous c'est d'avoir un vivier de personnes disponibles que l'on peut employer quand l'activité est importante. Les personnes employées de manière temporaire finissent souvent dans l'entreprise", constate Marc Moret, président de l'entreprise Loiretech.  

La ministre a poursuivi sa journée à la Saprena, à Bouaye. Cette entreprise de travail adapté emploie 366 salariés, dont une majorité est en situation de handicap.

La société vient de prendre un virage audacieux et novateur en se transformant en société coopérative, où les salariés siègent au conseil d’administration, ainsi que des représentants des parents.

Le tour d'horizon s' est achevé par une visite des ateliers du chantierd'insertion  ATAO sur l'île de Nantes
 

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus