Nantes : une nouvelle cellule de lutte contre les rodéos urbains

Elle a été montée début avril, après l'arrivée à Nantes de 39 nouveaux policiers. Une cellule entièrement consacrée à la lutte contre les rodéos urbains vient de boucler sa toute première affaire.

Par Eleonore Duplay

Il fonçait en scooter sur la voie du busway, mais également sur les trottoirs, effectuant des figures sur la roue arrière, autour de la place du muguet Nantais, à Nantes. Des faits qui remontent au mercredi 17 avril, en pleines vacances scolaires, les vidéos de surveillance montrant de nombreux enfants et des poussettes.

Convoqué au commissariat, le jeune garçon de 17 ans a reconnu les faits, et devait être présenté au parquet ce lundi 06 mai pour conduite dangereuse, sans gants ni casque, sans plaque d'immatriculation, le tout en portant des oreillettes dans les oreilles.

Il s'agit là de la première affaire conclue par la nouvelle cellule anti rodéo du commissariat de Nantes, suite à l'arrivée le 1er avril 2019, de 39 agents dans le cadre de la police de sécurité du quotidien.

L'auteur du rodéo urbain a été identifié grâce au vidéos du centre de supervision urbaine de la ville de Nantes. Il s'agira du principal outil des deux agents affectés à ce nouveau service, qui pourront aussi travailler à partir de signalements effectués par les particuliers.
 

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus