Nantes : "Poum Poum Tchak", le tout nouveau café spectacle du centre-ville

C'est une toute nouvelle scène du centre ville de Nantes, le Poum Poum tchak. Un nom qui claque pour un café spectacle, inauguré ce vendredi 17 septembre.

Jam sessions, stand-up, théâtre d’improvisation, Karaokés, Dj, concerts "mais pas du jazz à papa !". Il va y en avoir pour tout le monde. Au cœur de Nantes, le Poum Poum Tchak promet des soirées mouvementées et gentiment agitées, après des mois de silence, imposés par la crise sanitaire.


Cette histoire, c'est avant tout celle d'une bande de copains, qui se sont associés pour monter un projet : une scène ouverte aux artistes, en open bar...

"Moi j'ai mis des billes dans l'affaire avec mes amis d'enfance", raconte Romuald Maufras, comédien nantais désormais installé à Paris. L'artiste de stand-up sera de passage de "temps en temps", même si sa vie désormais se fait à la capitale. Auteur de vidéos qui ont fait le buzz sur les réseaux sociaux, ce spécialiste du stand-up est devenu un habitué du Comedy Club à Paris.

Nous avons repris L'art scène qui était une institution pour en faire quelque chose de nouveau qui n'avait pas encore été fait dans le centre-ville de Nantes.

Romuald Maufras, comédien


Cette scène, on va pouvoir s'y exprimer de toutes les manières possibles. "C'est complétement ouvert. Un lieu comme ça, ça manquait surtout après ce que les gens ont vécu après un an et demi de confinement. Je pense qu'ils ont envie de voir du live. Et puis l'endroit franchement, c'est un vrai cocon !", ajoute Romuald.

"Tout a été pensé dans les règles de l'art"

Toute l'infrastructure est pensée pour être un espace de création : "Tout est adapté, y compris l'acoustique pour recevoir des artistes. Ce n'est pas non plus un Zénith ni une salle de concerts mais un bar qui dispose d'une scène avec tout l'accueil technique spécialisé pour les musiciens. Il y a des lumières, une régie, des murs insonorisés pour ne pas déranger les voisins. Il y a tout ce qu'il faut pour s'amuser dans les règles de l'art", précise l'artiste.

Les travaux ont été réalisés pendant le confinement. Une période pendant laquelle les associés avaient malheureusement du temps devant eux. L'envie du coup était d'autant plus grande. "La période a été dure pour tout le monde. Reste à voir comment ça va repartir?", s'interroge Romuald Maufras. Lui, en tout cas, reviendra une fois par mois pour monter sur scène et participer aux Stand-up, les "Poum Comedy".

"La vie reprend"

Cette question de la fréquentation, Aurélien Collin, déjà patron du HoPopoP café qui sera derrière le bar, ne se la pose pas. Il sait que la clientèle sera au rendez-vous. Il le constate, chaque jour. "Ça fait plaisir de voir que la vie reprend et que l'on en est un peu les acteurs. Les nantais ont besoin de se changer les idées dans ce climat anxiogène."

Les contraintes comme le pass sanitaire et les règles de sécurité sont pourtant toujours là. "Mais Globalement la fête est là", constate Aurélien. Pour le gérant, un établissement comme le Poum Poum Tchak "oui clairement ça manquait à Nantes. On a des collègues qui ont fermé récemment. Dans l'hyper centre il n'y a plus beaucoup de cafés concerts. On avait cette ambition de faire un lieu dédié au spectacle. Avec le HoPopoP café on avait les contacts et le réseau."

Une programmation tout azimut

La programmation, c'est Jean-Baptiste qui s'en occupe. Et à ce niveau-là, les choses n'ont pas trainé : "On est complet jusqu'en juillet 2022 !". Des évènements récurrents viendront ponctuer la saison : une jam session jazz tous les mardis, des jams sessions manouches, des soirées rap and beat box, des soirées DJ thème, des concerts de jazz funk, de rock. Un dimanche par mois, il y aura aussi une session musique classique histoire de la désenclaver et de la transposer dans un univers d'aujourd'hui."

Et les artistes répondent présents. "L'envie est énorme, d'autant que beaucoup de lieux ont fermé sur Nantes ces dernières années. Je reçois à peu près une quarantaine de mails par jour de groupes qui veulent se produire. C'est ultra positif, la dynamique est toujours là et plein de nouveaux projets émergent. Après on essaye de répondre au mieux à l'attente du public et aux désirs des artistes. On a la chance d'être à Nantes, une ville qui bouge beaucoup".

Sur scène il y aura des locaux mais pas que. "On ne s'interdit pas non plus les coups de cœur, on peut faire venir des artistes de Paris ou de Rennes", conclut Jean-Baptiste.

L'inauguration de ce nouveau lieu culturel nantais commence ce vendredi 17 septembre à 17 heures. Elle se prolongera tous le week-end y compris dimanche. Et la bande de potes qui s'est lancée dans cette aventure n'en doute pas : "ça va le faire !"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique concerts théâtre