• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : la première ville de France où il fait bon de voyager

L'île de Nantes, ses machines et ses cales réhabilitées aujourd'hui totalement accessibles au public. / © Blog Yulbaba
L'île de Nantes, ses machines et ses cales réhabilitées aujourd'hui totalement accessibles au public. / © Blog Yulbaba

Le Tourisme est la spécialité de la ville de Nantes. Elle se place au premier rang des villes françaises en termes de croissance touristique par rapport à l’année 2015. 

Par Olivia N'GANGA

C'est une très bonne nouvelle pour les Nantais  

Nantes est la ville la mieux placée des grandes villes françaises au niveau national concernant la progression du taux d’occupation pour les nuitées hôtelières, avec une augmentation du taux d’occupation des hôtels allant de +1% (gamme super éco), à +5,2% (milieu de gamme de 3 à 4*) jusqu’à
+7,3% (gamme éco), la moyenne générale en province se situant entre - 2% et + 2%, et à Paris à -11%.
(Source : Performances Hôtelières en France, Deloitte, septembre 2016)

Une progression fulgurante


Cette progression est confirmée par une taxe de séjour en hausse à Nantes Métropole : avec + de 6,6% au mois de juillet 2016 et + de 2,6% au mois d’août, sans prendre en compte les nuitées enregistrées dans les hébergements chez l’habitant (la taxe de séjour récoltée par airbnb à partir du mois d’aout sera connue début 2017).

Ce sont 521 489 nuitées marchandes qui sont déclarées sur le territoire de Nantes métropole pour les deux mois d’été.

Miser sur la créativité

Valérie Demangeau, vice-présidente de Nantes Métropole en charge du tourisme et maire du Pellerin souligne des retombées économiques du tourisme : "nous les voyons certes à travers la consommation des touristes, mais aussi à travers le tourisme d’affaires, c’est-à-dire les chefs d’entreprise, les chercheurs, les entrepreneurs, les médecins, qui viennent en congrès et à qui on va dévoiler les facettes de la métropole. En fait, l’offre culturelle fait apparaître la métropole en dehors du territoire et auront envie d’y revenir pour leurs loisirs. L’élue ajoute : « Nantes a un côté décalé, audacieux. Cette caractéristique se retrouve d’ailleurs dans toutes nos politiques publiques, déplacements, urbanisme, déchets… C’est notre marque de fabrique !"



Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus