Cet article date de plus de 3 ans

Nantes : un trafic d'armes démantelé, six mises en examen.

La "descente" avait eu lieu mardi à la fois à Nantes et Angoulême. La filière suivie par différents services de police était souponnée d'approvisionner en armes les milieux criminels. Six personnes ont été mises en examen.
Des armes puissantes ont été saisies par les enquêteurs, des pistolets automatiques mais aussi des fusils d'assaut ainsi qu'une trentaine de fusils de chasse. Les munitions étaient également en nombre.

Un lien avec des réglements de compte à Nantes


Dans un communiqué, le parquet de la juridiction interrégionale spécialisée de Rennes précise que : "l'enquête a confirmé que les mis en examen implantés en Loire-Atlantique
et en Charente avaient fourni des armes à des trafiquants nantais pour leurs activités criminelles... Les investigations se poursuivent pour établir l'existence de liens avec les règlements de compte survenus au cours de ces derniers mois dans l'agglomération nantaise"
.

Ce joli coup de filet est à mettre à l'actif de la PJ de Nantes secondée par la Brigade de Recherche et d'Intervention. Le RAID de Rennes a également prêté main forte lors des perquisitions.

Association de malfaiteurs


Six personnes ont donc été mises en examen pour "acquisition, détention et cession illégales d'armes de catégories A et B et association de malfaiteurs en vue de préparer ces délits",
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers