Nantes : les vœux du président de l'université annulés

Publié le Mis à jour le

Olivier Laboux, le président de l'université de Nantes, avait prévu de présenter ses vœux aux personnels ce mardi midi mais une manifestation organisée par le syndicat Sud Éducation l'en a empêché.

La traditionnelle cérémonie des vœux devait se faire dans le Théâtre Universitaire. Olivier Laboux qui clos deux années de mandat à la présidente de l'université nantaise avait prévu d'y recevoir les personnels pour faire, comme il est de coutume, un bilan et évoquer l'avenir de l'établissement.

Mais, le rendez-vous a été finalement annulé, une manifestation ayant été organisée sur place.

Le syndicat Sud Education avait mobilisé une trentaine d'enseignants pour une "contre cérémonie" symbolique et pour adresser au président ses "bons vœux de retraite anticipée".
 

"On a organisé cette cérémonie, a déclaré avec un certain humour Christèle Allès, enseignante et syndiquée à Sud Education, pour remercier le président de toutes les actions qu'il a menées pendant ses deux années de mandat. On a de plus en plus d'heures assurées par des vacataires, des précaires. On demande donc un plan de titularisation. ll y a eu des grands projets de réorganisation sur lesquels on a été vaguement consultés mais pas de vraie dynamique de concertation."

Le syndicat a également critiqué la présence de la police à plusieurs reprises sur le campus, lors de différentes moblisations.

Quant à la succession d'Olivier Laboux : "La candidate qui se présente pour le remplacer estime Christèle Allès,  est issue de son équipe et devrait mener la même politique."
 
Manifestation lors de vœux du président de l'Université de Nantes le 28 janvier 2020