Opéré du coeur à 6 ans à Nantes, Samba croque la vie à pleines dents en Afrique

Grâce à Mécénat Chirurgie Cardiaque, Samba a pu être opéré du coeur en 2013. C'est aujourd'hui un pré-adolescent de 11 ans qui vit tout à fait normalement en Guinée-Bissau.

Samba est devenu un pré-adolescent plein de vie
Samba est devenu un pré-adolescent plein de vie © DR
Cinq années se sont écoulées pour Samba depuis son opération du coeur. Le petit garçon chétif d'Afrique de l'Ouest croque désormais la vie à pleines dents.

Jean-François Mousseau, photographe bénévole pour l'association Mécénat Chirurgie Cardiaque avait raccompagné un enfant en Guinée-Bissau. Cet été, il a retrouvé un jeune adolescent plein d'espoir.

"Samba a fait partie des premiers enfants qui sont venus se faire opérer en France", raconte le bénévole, "il y avait toute une infrastructure à mettre en place pour avoir leur visa, leur billet d'avion, pour assurer leur suivi. Mécénat Chirurgie Cardiaque a pu assurer leur première année de scolarité mais ça n'a pas pu continuer".
Samba a été opéré du coeur à 6 ans grâce à Mécénat Chirurgie Cardiaque
Samba a été opéré du coeur à 6 ans grâce à Mécénat Chirurgie Cardiaque © DR
Au-delà du parrainage scolaire, l'association est surtout là pour réparer les coeurs des enfants du monde entier.

En décembre 2013, nous avions suivi l'opération de Samba. Il avait alors 6 ans.
"Un petit garçon comme ça en France aurait été opéré dès la première année de vie", nous avait alors raconté le professeur Olivier Baron, chirurgien thoracique et cardio vasculaire au CHU de Nantes.

Là ça fait six ans que son coeur souffre. Forcément, les enfants qui viennent comme ça de l'étranger, c'est toujours un cap particulier et plus difficile à traiter

Mécénat Chirurgie Cardiaque est présente autour de 11 villes en France, dont Angers et Nantes. Grâce à l'association, des enfants, malades du coeur, peuvent être opérés en France, car, dans leur pays, la prise en charge est impossible. Une association vitale donc pour ces jeunes malades, qui vivent pendant plusieurs semaines dans des familles qui les accueillent.

Une mission rendue possible grâce à une formidable chaîne de solidarité.
Pendant 2 mois, le petit garçon a été accueilli généreusement par Marie-Annick et son mari. Aujourd'hui, c'est Sandrine venue de Côte d'Ivoire, qui a pris la place de Samba.

On reçoit des enfants qui sont malades. Une fois qu'ils ont quitté leurs parents, on est leurs parents en France - Marie-Annick

Sandrine, Samba et les autres... Des vies sauvées grâce à la médecine mais surtout à la générosité des familles d'accueil.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société solidarité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter