Nantes interdit à son tour l'utilisation des pesticides sur son territoire

Un arrêté pour interdire totalement l'usage des pesticides à Nantes / © France Télévisions Olivier Quentin
Un arrêté pour interdire totalement l'usage des pesticides à Nantes / © France Télévisions Olivier Quentin

Par un communiqué de presse commun, cinq grandes villes ont fait savoir ce jeudi qu'elles interdisaient dorénavant l'usage des produits phytosanitaires chimiques. Elles affirment également leur soutien aux maires qui ont déjà pris ce type d'arrêté.

 

Par Olivier Quentin

Le communiqué est signé de cinq villes tenues par des maires socialistes, exception faite de Grenoble dont le maire Eric Piolle est membre d'Europe Ecologie les Verts.

"Depuis le 1er janvier 2019 rappelle ce communiqué commun aux municipalités de Nantes, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lille et Paris, la réglementation nationale interdit la vente aux particuliers ainsi que la détention et l'utilisation par ces derniers, de tous les produits phytopharmaceutiques, à l'exception des produits de biocontrôle."

Les maires de ces cinq villes ont décidé ce jeudi 12 septembre d'aller plus loin en interdisant totalement l'utilisation des pesticides, "en application du principe de précaution, nous avons décidé collectivement d’élargir par un arrêté municipal pris conjointement, le champ de cette interdiction : l’usage des produits phytosanitaires chimiques sera désormais interdit sur l’ensemble des territoires de nos villes."

Une évolution, pas une révolution, car ces cinq territoires n'utilisaient déjà plus ces produits dans l'entretien des parcs et jardins dont elles sont propriétaires.

"Certains d'entre nous, précise le communiqué, sont déjà engagés auprès de professionnels pour les accompagner dans cette démarche de mutation au service de la santé et de la biodiversité."

Un front serait-il en train de naître pour pousser le gouvernement à adopter une politique plus agressive vis à vis de ces produits dont la dangerosité environnementale est établie ?

Lundi c'était le maire (PS) de La Chapelle-sur-Erdre qui signait un arrêté interdisant l'épandage de pesticides à moins de 150 m de sa commune. Arrêté dont le préfet de Loire-Atlantique a immédiatement demandé le retrait.

Selon un article (payant) de Médiacités, qui établit où l'on consomme le plus de pesticides en Loire-Atlantique, l'arrêté pris par la commune de La Chapelle-sur-Erdre n'aura qu'un effet limité car la plupart des exploitations présentes sur son territoire très urbanisé sont déjà converties au bio.

Pour la Ministre de la Transition écologique et Solidaire, cette inititiative n'est rien de plus qu'un coup de com'. Sur son compte Twitter, Elisabeth Borne a relativisé la portée de l'arrêté pris par les cinq communes.
 

Les produits phytosanitaires chimiques

Ce sont ce qu'on appelle plus simplement les pesticides.

- Les biocides destinés à détruire ou repousser les organismes nuisibles.

- Les produits phytopharmaceutiques qui sont des mélanges de substances actives destinés entre autre à détruire certains végétaux ou à en freiner la croissance.

Sur le même sujet

Les + Lus