La Poste : inquiétude sur la fermeture d'un bureau sur l'agglomération de Nantes

La fermeture des petits bureaux de Poste se poursuit / © Romane Idrès
La fermeture des petits bureaux de Poste se poursuit / © Romane Idrès

L'explication est souvent la même, ce serait la baisse de la fréquentation qui condamnerait à la fermeture les petits bureaux de Poste. A Nantes, une pétition circule pour s'opposer à la fermeture de l'agence située Boulevard Joliot Curie.

Par Olivier Quentin

Samedi 6 janvier, une manifestation est organisée à 10h pour exiger le maintien du bureau de Poste de Saint-Jacques/Pirmil dans le quartier sud de Nantes. 

Selon l'association Sud-Loire Animation, le bâtiment est destiné à être détruit pour faire place à un projet immobilier. "Lors de différents entretiens avec les élus nantais, explique l'association dans sa pétition, on nous avait affirmé que la Poste serait installée dans ces nouveaux bâtiments. Or la Direction Régionale des postes des Pays de la Loire  n’a  pas fait, à ce jour, de réservation de local".

Inquiète, l'association a lancé une action sous la forme d'un pétition et d'une manifestation. Selon l'ASLA 44, la fréquentation de ce bureau de Poste est en hausse et l'augmentation de la population dans ce quartier justifierait le maintien de ce service public.

De son côté la Poste tient à rassurer les habitants de ce quartier. Il n'y aura pas de fermeture. "Nous sommes à la recherche d'une nouvelle cellule commerciale, indique-t-on à la communication du groupe. Un nouveau local tout proche où l'on proposera les mêmes services, Poste et Banque Postale, aux mêmes horaires."

On confirme néanmoins que la Poste est en pleine évolution pour faire face à la baisse du trafic dans ses agences. "Aujourd'hui, les clients se servent de plus en plus d'internet pour leurs opérations. Ce qu'ils demandent ce sont des horaires d'ouvertures. Les bureaux de Poste ne ferment pas, ils se tranforment." Ce qui expliqne que parfois certains services soient assurés par des commerces locaux aux horaires plus souples.

Ce mouvement n'est pas une première dans la région, il y a déjà eu à plusieurs reprises des mobilisations pour s'opposer à des fermetures d'agences comme à Yvré l'Evêque et Guécelard dans la Sarthe.

Sur le même sujet

Gesvre : une famille d'artistes hors norme les Poincheval

Les + Lus