Résultats de la Présidentielle 2022. Après la victoire d'Emmanuel Macron, à nouveau le Grand Chelem en Loire-Atlantique aux prochaines Législatives pour LREM ?

Publié le
Écrit par Virginie Charbonneau avec Fabienne Béranger

Au lendemain du second tour de l'élection présidentielle 2022, qui voit la victoire d'Emmanuel Macron sur Marine Le Pen, combien de députés de Loire-Atlantique voient leur siège menacé aux législatives de juin prochain ?

Emmanuel Macron n’est pas venu faire campagne en Pays de la Loire, son déplacement à la Pommeraye pour rencontrer ses réfugiés ukrainiens était au titre de Président de la République.

Stratégie logique car notre Région lui est très largement acquise : elle lui a donné son meilleur score au 1er tour de l’élection présidentielle le 10 avril (33,3% contre 27,8 au niveau national).  

Déjà en 2017, il avait raflé les trois-quarts des sièges de députés : 24 circonscriptions sur 30 en Pays de la Loire avaient basculé vers la majorité présidentielle (LREM et Modem). Qu’en sera-t-il cette fois ?

Difficile d’imaginer un nouveau Grand chelem en Loire-Atlantique (10 circonscriptions sur 10) ou en Vendée (5/5). Car dans plusieurs circonscriptions, la situation des députés sortants est tendue. Etat des lieux en Loire-Atlantique.

69,20% c'est le score d'Emmanuel Macron en Loire-Atlantique face à Marine Le Pen pour ce second tour de la Présidentielle 2022.

Dans le département, l'abstention a été de 24,01%, inférieure à la moyenne nationale estimée à environ 28%.

Loire-Atlantique : à nouveau le Grand Chelem ?

Après la Vendée, l’autre département dans lequel La République en Marche et ses alliés avaient réalisé le Grand Chelem en 2017, c’était la Loire-Atlantique : 10 circonscriptions sur 10 ! Un hold-up politique dans cette terre de gauche, où le PS a bien eu du mal à s’en remettre…

Pour les législatives 2022, une chose est sûre : LREM ne pourra pas faire mieux… Mais quelles circonscriptions sont menacées pour la majorité présidentielle ?  

La 7ème d’abord : Sandrine Josso, a été élue sous l’étiquette LREM en 2017. Mais elle a ensuite quitté le parti qu’elle a beaucoup critiqué, a rejoint un petit groupe parlementaire, avant de s’encarter au Modem. Elle a quelques soucis judiciaires, notamment avec d’anciennes assistantes parlementaires.

Par son parcours, elle est donc loin de faire l’unanimité localement. Mais la stratégie de rejoindre le Modem, auquel des circonscriptions doivent être attribuées au niveau national, lui donne des chances d’être réinvestie. 

Sauf qu’il y a embouteillage du côté de la majorité présidentielle sur cette circonscription : Xavier Fournier serait candidat pour Horizons (il est adjoint de Nicolas Criaud, maire de Guérande qui est le référent Horizons en Loire-Atlantique).

Et Jean-Yves Gontier est lui aussi sur les rangs. Opposant à Franck Louvrier lors de la dernière campagne municipale à La Baule, il est adhérent de LREM et d’Horizons.  

Incertitudes aussi autour de la 3ème, circonscription symbolique car c’était celle de Jean-Marc Ayrault : Anne-France Brunet l’a fait basculer en 2017, elle veut repartir mais son bilan n’est pas salué en interne et le parti réserve encore sa décision sur l’investiture.

Peut-être car LREM estime que cette circonscription, historiquement de gauche, sera probablement perdue. Karine Daniel, éphémère députée lors du passage de Jean-Marc Ayrault au Quai d’Orsay, se représente en effet.

Bien implantée localement, elle pourrait faire rebasculer cette circonscription, sur laquelle pour l’instant aucun rassemblement large de gauche n’est envisagé, du moins officiellement : les Verts ont d’ores et déjà investi Hervé Guery.

L’ancien animateur du comité En Marche à St Herblain, Jordan Allory, veut également être candidat.  

Une bataille municipale dans la 2e circonscription

Dans la 2ème circonscription, c’est à une bataille municipale qu’on assistera : les principaux candidats sont tous élus à la ville de Nantes.  C’est le cas de la députée LREM sortante, Valérie Oppelt, qui se représente.

Elle aura face à elle Julie Laërnoes, 2ème adjointe de Johanna Rolland. Une candidature qui a du poids car les Verts estiment cette circonscription gagnable.

Egalement candidats sur la 2ème : Gildas Salaün, adjoint PS de Johanna Rolland et Foulques Chombart de Lauwe, conseiller municipal d’opposition et membre de  LR. 
 
Aude Amadou sur la 4ème, Audrey Dufeu sur la 8ème,  Yannick Haury sur la 9ème (tous élus LREM en 2017) et Sophie Errante (élue en 2012 PS puis 2017 LREM) se représentent.

Et bien sûr Sarah El Haïri, élue Modem en 2017, et devenue en juillet 2020 secrétaire d’Etat à la jeunesse et de l‘engagement dans le gouvernement Castex, est candidate pour un 2d mandat.  

François de Rugy et Yves Daniel ne rempilent pas

Restent deux circonscriptions, dans lesquelles les députés ne repartent pas. D’abord la 6ème avec Yves Daniel. L’ancien socialiste, passé à LREM en 2017, raccroche après deux mandats…

Et cela fait les affaires d’Horizons. Le parti d’Edouard Philippe pourrait se voir réserver cette circonscription en Loire-Atlantique. L’une des rares où la Gauche a peut-être réussi là où elle a échoué presque partout ailleurs, en désignant un candidat unique : Jean-Claude Raux, 55 ans, maire de Saffré, a été choisi à l’issue d’une primaire des forces de gauche en mars dernier.

LR a désigné le conseiller régional François Guyot, agriculteur installé à Bouvron et très bien implanté : il a été président des Jeunes agriculteurs en Loire-Atlantique et secrétaire général de la FDSEA.  

Enfin dernière circonscription : la 1ère, dans laquelle François de Rugy était élu depuis 2007. L’ancien ministre de la Transition écologique, balayé par l’affaire des homards, a décidé de ne pas se représenter.

Mounir Belhamiti, son suppléant, qui a siégé à l’Assemblée Nationale quand il était ministre, devrait être investi par La République en Marche. Face à lui, deux candidats déclarés : William Aucant, conseiller régional investi par ELLV et Anthony Beraud, secrétaire général du parti Les Républicains en Loire-Atlantique.

Les Législatives 2022

La page Présidentielle à peine tournée, s'ouvre le dossier Législatives 2022 avec un premier tour qui aura lieu le dimanche 12 juin 2022.

Les Français sont à nouveau appelés aux urnes afin d'élire les députés pour les cinq prochaines années. 

577 sièges de députés sont à pourvoir. Les Français sont appelés à élire un parlementaire dans chaque circonscription.

Les Pays de la Loire comptent 30 députés.