Saint-Herblain : une battue aux sangliers ce lundi entre périphérique et centre-ville de Nantes

L'organisation d'une battue aux sangliers ce lundi entraîne la fermeture d'un parc situé à l'ouest du centre-ville de Nantes. Leur prolifération pose des problèmes dans de nombreux endroits.

Une laie et ses marcassins en Alsace (septembre 2010)
Une laie et ses marcassins en Alsace (septembre 2010) © FREDERICK FLORIN / AFP

"Sangliers : battue en vue à la Chézine". C'est par ces mots que la ville de Saint-Herblain annonce sur son site l'opération prévue ce lundi 22 février dans un parc situé entre le périphérique et le centre-ville de Nantes. Cette battue aux sangliers a été décidée par la préfecture de Loire-Atlantique. Elle entraîne la fermeture au public du parc de la Chézine de 8h à 15h.

Le sanglier cause de nombreux dégâts sur les espaces verts communaux mais aussi dans les jardins privés et les zones agricoles

Site de la mairie de Saint-Herblain (Loire-Atlantique)

Sur son site, la mairie de Saint-Herblain indique que le sanglier est présent dans plusieurs espaces verts de la ville où il provoque des dégâts mais aussi dans des jardins et des zones agricoles. Elle indique que des plaintes d'habitants sont régulièrement adressées à la ville au sujet de nuisances causées par des sangliers.

Ces animaux peuvent rapidement se multiplier en zone urbaine ou péri-urbaine. Ils n'ont pas de prédateurs et une laie peut avoir jusqu'à trois portées en 2 ans. Chaque portée peut compter entre 7 et 8 marcassins.

La mairie de Saint-Herblain rappelle aussi que les sangliers représentent "un risque fort d'accident pour les promeneurs ou les personnes circulant sur les axes routiers". La circulation sera d'ailleurs fermée pendant la battue dans deux rues (avenue Louis Guilloux et allée Prosper-Mérimée).
 

Des battues régulières aux portes de Nantes

La ville de Saint-Herblain fait partie de l'agglomération nantaise et elle n'en est pas à sa première battue aux portes. En 2015 par exemple, quatre battues avaient été organisées. Pour celle d'octobre, trente chasseurs avaient été mobilisés. Au bout de plusieurs heures de traque, 9 sangliers avaient été abattus. Leur nombre total à l'époque était estimé à une centaine sur le territoire de la commune.

Un sanglier, c'est dur à tuer et ça a toujours un instinct de survie"

Un chasseur participant à la battue de Saint-Herblain en 2015

Des sangliers dans les rues de Saint-Hilaire-de-Riez

Début février 2020, une habitante de Saint-Hilaire-sur-Riez, en Vendée, filme un groupe de sangliers défilant sur un trottoir devant des maisons de cette commune vendéenne. Elle rentrait de son footing. C'était vers midi, en plein jour !

 

Des jardins labourés par les sangliers à Préfailles

"Les clôtures sont défoncées, rien ne les arrête. Ils passent partout où ils veulent". Un habitant de Préfailles; en Loire-Atlantique, nous confiait en janvier son désarroi face à son terrain régulièrement abîmé par des sangliers.


Quelles mesures pour ralentir la prolifération des sangliers ?

En plus des battues administratives comme celle de Saint-Herblain, la préfecture rappelle les mesures pour ralentir l'accroissement des sangliers et donc éviter les nuisances et les risques d'accidents avec ces animaux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement nature chasse animaux