• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, près de Nantes : un motard (très pressé) flashé à 241 km/h

Une jeune homme de Vieillevigne placé en garde à vous après avoir poignardé son père. / © C.François France Televisions
Une jeune homme de Vieillevigne placé en garde à vous après avoir poignardé son père. / © C.François France Televisions

Un motard, un peu pressé de profiter du printemps au guidon de son engin à deux-roues, a été flashé par les gendarmes à 241 km/h sur un axe limité à 110...

Par Fabienne Béranger

Samedi dernier, alors qu'il se rendait en Vendée au guidon de sa moto, un jeune homme de 26 ans a été flashé à 241 km/h par les gendarmes à la hauteur de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, au sud de Nantes.

La D117, l'axe sur lequel il circulait, étant limité à 110 km/h, le motard pressé (et inconscient) s'est vu confisquer et son permis, pour 6 mois, et sa moto, une Suzuki GSXR 750, pour un an.
Petit rappel des gendarmes : "Avec le soleil, l’envie de balades en deux-roues motorisés réapparaît et celles-ci peuvent parfois tourner au drame. Le niveau des motards est très disparate. Certains ne roulent que le week-end, d’autres que par beau temps. Quand on sort la moto de l’hivernage après l’avoir remisée pendant des semaines, il faut savoir rester humble".

Et le jeune motard pressé, originaire de Port-Saint-Père, va avoir le temps de méditer ces paroles, lui qui avait acheté sa moto en septembre dernier. Il passera devant la justice en janvier prochain.

Le 21 mars dernier, un automobiliste nantais avait cumulé les infractions : portable au volant, refus d'obtempérer, positif aux contrôles alcoolémie et stupéfiants, sans permis, sans assurance... Le tout avec un bébé âgé d'un an mal attaché à l'arrière du véhicule. 

Le conducteur était en état de récidive, concernant l'alcoolémie au volant.

Ce que risque le motard

La loi précise que les grands excès de vitesse de plus de 50 km/h constituent une contravention de 5ème classe, s'il s'agit de la première fois pour le contrevenant, ou un délit en cas de récidive dans les 3 ans.

Le jeune motard de 26 ans risque un retrait de 6 points sur son permis et une amende de 1500€ maximum.

Il risque également une suspension de son permis pouvant durer jusqu'à 3 ans, une interdiction de conduire certains véhicules terrestres pendant au plus 3 ans, mais aussi une obligation d'effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

 


 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus