Scopéli, le supermarché collaboratif nantais

D'ici la fin de l'année, près de 3000 références de produits seront disponible à Scopéli. / © France 3 Pays de la Loire
D'ici la fin de l'année, près de 3000 références de produits seront disponible à Scopéli. / © France 3 Pays de la Loire

Ce jeudi matin, plusieurs agriculteurs manifestent devant des supermarchés bretons et demandent à être mieux payés. Des Nantais, eux, ont trouvé la solution : créer un magasin bio collaboratif et sans intermédiaire. Scopéli est ouvert depuis la mi-janvier.

Par Manon Monnier

Doucement mais sûrement, c'est le maître mot de l'association nantaise Scopéli. 
Depuis plus d'un an, 400 bénévoles Nantais travaillaient à la création de son magasin collaboratif. C'est désormais chose faite.
A l'avenir, les bénévoles envisagent même d'embaucher un salarié.

Installée dans une salle de sports désaffectée de la zone commerciale Atout-Sud à Rezé, l'association stocke près de 700 références, uniquement des produits locaux, dans ce lieu appartenant à Nantes Métropole. 
Le magasin est, pour le moment, ouvert aux seuls coopérateurs, 3 jours par semaine, bientôt 4.
Manger bio et au maximum local, c’est une chose. Rendre la bio accessible à tous, c’est l’autre objectif de Scopéli.

Mais comment peut-on rendre le bio accessible ?

Le premier principe de l'association, c'est que pour être acheteur, il faut être contributeur. Chacun doit donner 3 heures de son temps chaque mois pour ranger les stocks, mettre les produits en rayon, nettoyer les locaux ou encore tenir la caisse.
Le deuxième principe, c'est que, contrairement à la grande distribution conventionnelle, l’enseigne se passera le plus possible des intermédiaires.

Un lien direct avec les fournisseurs qui se répercutera forcément sur le coût du panier moyen et sur un prix plus juste payé aux producteurs. La coopérative alimentaire devrait afficher des prix 15 à 30% moins chers pour le consommateur
Et bien sûr, on peut y payer en Retz'L (prononcée "réel"), la monnaie locale.

Les prochaines portes-ouvertes auront lieu les 3 et 4 mars prochains.

Des supermarchés collaboratifs en expansion en France

Ils étaient une dizaine en 2017, ils seront une centaine en 2018 dans l'Hexagone. "Il y a un vrai engouement pour le projet. Je pense que c'est un mouvement de fond qui correspond à l'environnement d'aujourd'hui avec la crise environnementale, le besoin de participation, qui sont liés à des formes de démocraties nouvelles, explique Frédéric Ratouit, bénévole de l'association. Beaucoup de citoyens veulent reprendre la main sur les choses. Manger c'est quelque chose de vital. Bien manger, c'est au coeur de la préoccupation des Français."


► Le reportage de notre rédaction


Scopéli en chiffres

  • 2500 adhérents
  • 1050 sociétaires-coopérateurs-vacataires et clients
  • 3000 références de produits devraient être disponibles à la fin de l'année
  • 50 à 60 fournisseurs qui dans leur grande majorité sont locaux.

A lire aussi

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus