Rave party de Lieuron en Ille-et-Vilaine : trois personnes interpellées en Loire-Atlantique

La rave party organisée pour le nouvel an à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, a donné lieu à une opération judiciaire en Loire-Atlantique. Trois personnes soupçonnées d'avoir participé à l'organisation de cette fête y ont été interpellées.

La rave party avait rassemblé près de 2 500 personnes à Lieuron, au sud de Rennes.
La rave party avait rassemblé près de 2 500 personnes à Lieuron, au sud de Rennes. © Jean-François Monier/ AFP

Dans un communiqué, le Parquet de Rennes annonce que suite à la free party qui a eu lieu pour le nouvel an 2021 à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, trois personnes ont été interpellées en Loire-Atlantique. Une quatrième personne qui résidait avec les trois premières mais qui avait quitté la colocation a été interpellée au volant d'un poids-lourd contenant du matériel de sonorisation alors qu'il circulait en Indre-et-Loire.

 

 

"Si ces quatre personnes (âgées de 26 à 31 ans), explique le communiqué, connues de la justice pour trois d'entre-elles pour des infractions à la législation sur les stupéfiants, déclarent avoir été présentes à la free party de LIEURON, elles nient en revanche avoir participé à l'organisation de l'évènement. Un des gardés à vue reconnaît toutefois avoir aidé à l'organisation du parking en début de soirée le 31 décembre 2020."

Du matériel, notamment de sonorisation, a été saisi dans le cadre des perquisitions menées en Loire-Atlantique.

Après présentation aux juges d'instruction en charge de l'enquête, trois personnes ont été placées sous contrôle judiciaire.

 

 

Un information judiciaire  avait été ouverte le lundi 4 janvier 2021 et, ce même jour, une personne de 22 ans avait été mise en examen pour organisation "sans déclaration préalable d’un rassemblement festif à caractère musical dans un espace non aménagé, dégradation ou détérioration du bien d’autrui avec entrée par effraction, mise en danger d’autrui par violation manifestement délibérée d’une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence, ouverture sans déclaration préalable d’un débit de boisson à consommer sur place, exécution d’un travail dissimulé et aide à l’usage par autrui de stupéfiants."

Cette personne a été placée en détention.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers