• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

La Remaudière : 2,2 millions d'euros pour une salle des fêtes inachevée

La salle polyvalente, peu après son abandon en 2015.
La salle polyvalente, peu après son abandon en 2015.

Un endettement très lourd pour une commune de cette taille : 1 114 euros par habitant pour une salle polyvalente, restée inachevée.
Un projet entamé par la précédente municipalité, qui empoisonne durablement les finances de La Remaudière, en Loire-Atlantique.

Par Eleonore Duplay

C'est le projet qui a fait basculer les finances de la commune. Une salle polyvalente, pour laquelle la petite ville de La Remaudière, en Loire-Atlantique, a souscrit un gros emprunt en 2013, triplant alors son niveau d'endettement.

2,2 millions d'euros, pour un projet qui reste inachevé, le tribunal administratif ayant procédé à l'annulation du marché. C'est la nouvelle équipe municipale, qui à son arrivée en 2014, a découvert le pot aux roses : "La salle était hors d'eau, il y avait les murs, les fenêtres mais nous n'avions pas les moyens de finir les travaux. Alors on a sécurisé le site comme on pouvait. C'est cet arrêt qui a sauvé les finances de la commune", raconte Anne Choblet, l'actuelle maire de la commune.


De nombreux manquements dans l'attribution du marché


Avec 1 250 habitants, La Remaudière aurait dû rester loin des radars de la chambre régionale des comptes, c'est la nouvelle équipe municipale qui a demandé la rédaction d'un rapport sur l'état des finances.
Dans ce dernier, la chambre régionale des comptes pointe de très nombreux manquements dans la gestion de la commune. Quand le précédent maire, Alan Coraud, a passé le marché pour la construction de la salle polyvalente, le dossier n'a jamais été transmis à la préfecture, pour les contrôles pourtant obligatoires.


Une enquête préliminaire est ouverte


Mardi soir, la nouvelle équipe municipale organisait une réunion publique, pour présenter aux habitants, le rapport de la chambre régionale des comptes, mais aussi pour annoncer que le parquet ouvrait une enquête préliminaire sur les conditions d'attribution de ce marché public. Les habitants ont aussi découvert deux analyses financières réalisées en 2012 et en 2014 par l'ancienne municipalité, et démontrant que les services savaient que les emprunts mettraient à mal les finances de la commune.



1 114 euros de dette par habitant


A ce jour, La Remaudière se retrouve donc avec un bâtiment inutilisable, sans destination, inachevé, et un niveau d'endettement de  1 114 euros par habitant, quand la moyenne pour une commune de cette taille tourne autour de 586 euros par tête. Pour faire face, il a fallu augmenter la fiscalité, et réduire les dépenses publiques, mais il faudra plusieurs années avant d'assainir les finances publiques, alors que tous les engagements ne sont pas dénoués.


Voir aussi notre reportage en avril 2015
Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque
Notre reportage en avril 2015. - France 3

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus