• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Saint Nazaire : mais où est donc passé le canon du Campbeltown?

© Christophe François / France 3
© Christophe François / France 3

''Qui a subtilisé le canon de l'Opération Chariot ? Le fameux canon gris faisait partie de l'armement à bord du Campbletown, ce destroyer britannique, pièce maîtresse du ''greatest raid of all'' ( plus grand de tous les raids ), le 28 mars 1942.

Par Christophe François - éditing Claude Bouchet

Le canon gris était là depuis toujours, côté front de mer, au bout de la bien nommé place du Commando. Figé sur une stèle de pierre au milieu d'un carré de pelouse, il complétait le tableau : un menhir géant,  une pierre dressée si l'on préfère, marquant l'acte héroïque de ces jeunes commandos britanniques venus d'Angleterre, à bord du destroyer Campbeltown ainsi que 17 vedettes rapides, attaquer en pleine nuit l'armée allemande occupant Saint Nazaire, au plus haut de sa puissance.
Le destroyer Campbeltown s'est encastré dans la porte de la forme Joubert, empêchant ainsi tout accès du cuirassé Tripitz à une cale sèche pour entretien ou réparation. Cet énorme cuirassé, s'il était venu dans le golfe de Gascogne, aurait pu attaquer nombre de convois en provenance des Etats Unis, chargés d'hommes et de matériel. Les commandos à bord des vedettes ont débarqué sur les quais et ont neutralisé, par exemple, les pompes de la forme Joubert, et affronté aussi le feu des allemands. Le lendemain matin, alors que les allemands inspectaient le destroyer empalé sur la porte de la forme Joubert, le Campbeltown, chargé d'explosifs à retardement, explosait.

Cette neutralisation des équipements de Saint Nazaire a, selon W.Churchill lui-même, fait gagner au moins 6 mois de guerre. Des dizaines de morts des deux côtés, plus de 215 hommes arrêtés.
Tous les 28 mars, la Ville de Saint Nazaire se souvient. Des survivants du raid, malgré leur âge avancé, honorent encore cette cérémonie du souvenir, en mémoire des camarades tombés à Saint Nazaire.

Le canon gris a donc disparu, mais il n'a pas été volé! Une entreprise a été chargée de le désolidariser de son socle en pierre, en raison des travaux sur le front de mer ( tranche 3 ). Le canon est entreposé à discrétion et fera sa réapparition en septembre, mais pas au même endroit : il devrait désormais être visible sur le toit de la base sous-marine. Un lieu où l'histoire de la base et de la guerre 39/45  est racontée sous forme de panneaux illustrés ou à travers des visites guidées proposées par Saint Nazaire Tourisme et Patrimoine.

Les stèles de pierre du Campbletown et du Lancastria, situées à quelques mètres du canon, devraient être déplacées elles aussi, mais sans quitter la place du Commando.'

© Christophe François / France 3
© Christophe François / France 3


Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus