Le satellite AEOLUS de l'Agence Spatiale Européenne embarque au terminal de Montoir

Le Bateau Ciudad de Cadiz, affrété par Airbus, Louis Dreyfus Armateur (LDA) / © Christophe François, France 3 Pays de la Loire
Le Bateau Ciudad de Cadiz, affrété par Airbus, Louis Dreyfus Armateur (LDA) / © Christophe François, France 3 Pays de la Loire

Un chargement exceptionnel s'est déroulé ce vendredi 15 juin 2018 sur le terminal roulier de Montoir-de-Bretagne. Conçu par Airbus Space and Defence pour l'Agence Spatiale Européenne (ESA), le satellite AEOLUS a embarqué à bord du navire roulier Ciudad de Cadiz, à destination de Kourou, en Guyane.

Par Céline Dupeyrat

 D'ordinaire, le Ciudad de Cadiz, l'un des navires rouliers géré par le Groupe Louis Dreyfus Armateurs et affrété au Groupe Airbus, transporte des tronçons et composants d'avions. Ce vendredi 15 juin, une nouvelle étape vient d'être franchie avec le chargement d'un satellite.

" C'est une grande première! C'est la première fois qu'un produit aérospatial transite par le port de Nantes Saint-Nazaire. D'autre part, le Groupe Airbus transporte, pour la première fois l’un de ses satellites à bord de l'un de ses propres navires", commente le groupe Airbus.



D'une extrême sensibilité, l'instrument de mesure du satellite pourrait être endommagé en cas de perte soudaine de pression. C'est pourquoi Airbus a  : "préféré la solution maritime au transport aérien pour cette traversée de l'Atlantique"

Acheminé depuis Toulouse, où il subissait une dernière série de contrôles au sein du centre d’essais InterSpace, le satellite AEOLUS a rejoint Nantes Saint-Nazaire Port et le terminal roulier de Montoir de Bretagne ce vendredi 15 juin. Positionné sur une remorque, il a ensuite été roulé et manutentionné avec la plus grande précaution jusque dans le navire, tout comme ses composants, conditionnés au sein de 6 conteneurs.

Ce satellite de 1,33 tonne est doté d'une technologie novatrice. Il est muni du tout premier instrument LIDAR (LIght Detection And Ranging) spatial baptisé Aladin, qui utilise l’effet Doppler pour mesurer la vitesse des vents à différentes altitudes.

© Airbus
© Airbus


AEOLUS est le premier satellite capable d’observer le profil des vents à l’échelle du globe. Il effectuera 15 rotations quotidiennes autour de la terre. Les données collectées fourniront des informations fiables sur les profils des vents, nécessaires aux météorologues afin d'améliorer la précision de leurs prévisions, et permettront aux climatologues de mieux comprendre la dynamique générale de l'atmosphère terrestre.

© Airbus
© Airbus


Le Ciudad de Cadiz est attendu le 28 juin en Guyane. AEOLUS sera propulsé par le lanceur Vega et mis en orbite le 21 août prochain.

Images de synthèses Airbus.

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus