• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Tipiak : le PDG ne renoncera pas à sa prime

© France 3
© France 3

C'est dit, le PDG de Tipiak, Hubert Grouès, ne renoncera pas à sa prime de 540 000 euros, qui avait tant révolté les salariés de l'entreprise, en juin dernier. Mais des "négociations exceptionnelles" devraient se tenir dès septembre "pour répondre à la colère des salariés".

Par Emma Derome

Ils étaient vent debout contre la prime accordée à leur PDG, Hubert Grouès, en juin dernier. Les salariés de cinq sites Tipiak avaient initié un mouvement de grève les 21 et 28 juin, à Saint-Herblain, Malville et Pontchâteau notamment, contre cette prime de 540 000 euros accordée au chef d'entreprise pour ses bons résultats. 

Cette fameuse prime, si elle était attribuée au personnel, aurait représenté 600 euros par salarié. Les personnels réclament donc leur part du gâteau.

"On est sorti de la réunion groupe avec notre PDG, a déclaré Christopher Branger, délégué syndical pour la CGT à Tipiak, ce jeudi 12 juillet. Il a affirmé qu'il ne renoncerait pas à sa prime." a-t-il ajouté, tout en annonçant que des "négociations exceptionnelles" allaient commencer dès septembre, sur tout les pôles de Tipiak, afin "de trouver un accord pour répondre à la colère des salariés".

L'an dernier, le personnel n'avait en effet perçu que 0,4% d'augmentation de salaire.  
 

 

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus