Allonnes, Maine-et-Loire : des archéologues découvrent une cité gauloise fondée au 2e siècle avant J.-C.

Le chantier de fouilles archéologiques qui a permis de mettre à jour la cité gauloise s'achèvera fin novembre 2019. / © Eric aubron France Télévisions
Le chantier de fouilles archéologiques qui a permis de mettre à jour la cité gauloise s'achèvera fin novembre 2019. / © Eric aubron France Télévisions

Une équipe d'archéologues a mis au jour une agglomération gauloise fondée au IIe siècle avant J.-C. et son complexe cultuel. Une découverte exceptionnelle à l’échelle de la région mais aussi à l’échelle de l’Europe celtique.

Par Céline Dupeyrat avec Éric Aubron

A Allonnes, près de Saumur, la découverte inattendue est considérée comme exceptionnelle et rare. Un site gaulois datant du 2e siècle avant J.-C. a été mis au jour par les archéologues de l'INRAP, lors d'une opération de fouilles préventives. De nombreux objets ont été retrouvés sur place.
De nombreux objets qui servaient d'offrande ont été découverts sur le chantier. / © Eric Aubron France Télévisions
De nombreux objets qui servaient d'offrande ont été découverts sur le chantier. / © Eric Aubron France Télévisions
Sur le chantier, il ne reste aucune fondation visible d'une agglomération gauloise. Mais les archéologues ont pourtant découvert des traces d'occupation, comme des puits, autrefois creusés autour d'une place. 

L'équipe de fouilles a l'espoir d'y remonter des objets d'époque.
 

Des fouilles manuelles et minutieuses

"C'est une fouille fine, manuelle, compliquée et longue des fois mais qui permet de recueillir des objets et des éléments qu'on n'arriverait pas à caractériser si on le faisait de manière mécanique", explique Gwenaël Roy, responsable d'opération à l'Inrap.

A proximité des vestiges, le complexe cultuel découvert a été le lieu de multiples offrandes votives qui y ont été déposées par les habitants de l’agglomération ou peut-être des personnes venant de plus loin.

Une série de puits délimitant un espace central est actuellement fouillée par une équipe spécialisée de l’Inrap. Dans ces puits, il est possible de retrouver de nombreux matériaux organiques tels que des objets en bois sculpté ou du cuir.
 

Un véritable trésor

Les spécialistes ont mis la main sur un véritable trésor : des morceaux de céramique, des armes et même des pièces de monnaie, laissées en guise d'offrandes. Une découverte considérée comme exceptionnelle.

"Ce qui est intéressant avec le site d'Allonnes c'est déjà la configuration entre le sanctuaire, les espaces de dépôts où on trouve les objets et la proximité de l'agglomération, d'avoir le lien ça c'est un événement inédit au niveau européen. Et de pouvoir rentrer un petit peu à partir des objets trouvés, d'essayer de comprendre les rituels qui étaient mis en place", raconte Elven Le Goff, chef de chantier.
Les plan du site / © Eric aubron France Télévisions
Les plan du site / © Eric aubron France Télévisions
La campagne de fouille était programmée sur deux mois. Elle aura finalement duré près d'un an. Et retardé d'autant le projet de lotissement de la municipalité, qui n'avait pas non plus prévu de financer cette opération préventive. 
Une fois achevée, l'ancienne cité sera de nouveau ensevelie. 

 "En fin de compte la fouille c'est une sauvegarde même si on détruit puisque l'on creuse mais tout est renseigné, inventorié et après fera l'objet d'un rapport et surtout on l'espère d'une exposition pour le public", s'enthousiasme Jean Philippe Bouvet, conservateur régional archéologique de la DRAC.

Les objets déterrés seront analysés par les scientifiques. Et permettront peut-être d'en apprendre davantage sur nos ancêtres les Gaulois.

 

Sur le même sujet

Les + Lus