• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

15 000 euros d’amende pour le chirurgien du CHU d’Angers accusé de harcèlement sexuel 

L'homme est chirurgien au CHU d'Angers. / © Josselin Clair / MaxPPP
L'homme est chirurgien au CHU d'Angers. / © Josselin Clair / MaxPPP

Le tribunal correctionnel d’Angers a condamné Abdel Rahmène-Azzouzi, ancien chef du service d’urologie du CHU d’Angers, pour harcèlement sexuel sur une de ses collègues et détournement des données de son dossier médical. 

Par Pauline Thurier avec AFP

Il fera “bien évidemment” appel, a-t-il déjà annoncé. Abdel Rahmène-Azzouzi a été condamné à 15 000 euros d’amende ce jeudi 18 juillet par le tribunal correctionnel d’Angers. Il était accusé de harcèlement sexuel sur une collègue et d’avoir consulté son dossier médical pour récupérer ses coordonnées.

Le procureur avait requis six mois de prison et 10 000 euros d’amende lors du procès le 14 juin dernier.

La victime avait signalé des faits de harcèlement sexuel s’étant déroulés de juin 2015 à mai 2018. Le chirurgien a uniquement été condamné pour une période allant d’août 2017 à mai 2018. La victime recevra 3 000 euros de la part du médecin pour le préjudice moral.

Après sa condamnation, il a démenti totalement les faits. "Il n'y a eu aucun geste, aucune parole à connotation sexuelle de ma part à l'égard de cette femme", a-t-il déclaré. Il rejette “catégoriquement la décision du tribunal" et fera donc appel.

En outre, cet expert international dans le traitement du cancer de la prostate a annoncé qu’il déposerait une nouvelle plainte contre le CHU d’Angers pour violation de son dossier médical. Il a indiqué avoir déjà signalé quatre violations au procureur, sans aucun retour de sa part.

L’homme exerce toujours à l’hôpital d’Angers, bien qu’il ait été suspendu de sa fonction de chef du service d'urologie de manière provisoire en août 2018.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus