• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Angers : 300 auto-écoles dans la rue contre la réforme de l'examen du code de la route

Les auto-écoles dans la rue à Angers le lundi 29 février 2016 / © Eric Aubron - France 3 Pays de la Loire
Les auto-écoles dans la rue à Angers le lundi 29 février 2016 / © Eric Aubron - France 3 Pays de la Loire

Des bouchons savamment organisés par ceux qui apprennent habituellement aux autres à conduire : les auto-écoles se mobilisaient lundi matin à Paris et dans plusieurs villes de province pour réclamer un report de la nouvelle épreuve du code de la route, prévue au printemps.

Par FB avec AFP

A Angers, 250 à 300 moniteurs d'auto-écoles, selon les organisateurs, 170 selon la préfecture, se sont rassemblés au parc des expositions de la ville. Une délégation devait être reçue en fin de matinée à la préfecture du Maine-et-Loire.
Manif auto écoles Angers
Journée de manifestation au niveau national d'une partie des auto-écoles. - France 3 Pays de la Loire - Eric Aubron, Gwenal Rihet, Yves Quesnel
Car avril, pour eux, c'est trop tôt: le premier syndicat du secteur, le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA), préférerait attendre septembre pour mettre en oeuvre la nouvelle épreuve, alors que les deux autres principaux syndicats sont satisfaits de la date.

Cette épreuve du code de la route nouvelle version s'inscrit dans la réforme du permis de conduire présentée il y a plusieurs mois par le ministère de l'Intérieur. Objectif : réduire les délais de passage du permis à 45 jours, soit la moitié du temps moyen d'attente aujourd'hui, et jusqu'à six mois dans certaines régions.

"Nous ne contestons pas la réforme de l'épreuve du code, nous en sommes tout à fait satisfaits", mais c'est "le timing qui est inapproprié", a déclaré Patrice Bessone, président de la branche éducation routière au CNPA.
"Est-ce qu'on changerait les épreuves du bac deux mois avant l'examen ?", demande-t-il.
"Beaucoup d'écoles de conduite ne seront équipées du nouveau matériel que vers mi-mars et il faut organiser tout ça dans la précipitation ?"

Des postiers examinateurs du permis de conduire

"On proteste aussi contre la privatisation (de certains examens) qui va coûter 30 euros de plus aux élèves", a indiqué le président du CNPA des Pays de la Loire, Richard Zimmer.
Les candidats devront désormais s'acquitter de 30 euros lors du passage du code, un alignement sur les pays voisins. "La gratuité de l'examen était jusqu'ici une exception française en Europe", a déclaré Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, dans un entretien au Parisien.

Lundi, 43 postiers sont devenus examinateurs du permis de conduire, les premiers de leur profession à se voir confier cette tâche, une nouveauté prévue dans le cadre de la loi Macron, afin, encore, de réduire les délais de passage du permis.

En 2015, la France comptait 11.000 exploitants d'auto-écoles, employant 25.000 salariés, enseignants et personnel administratif confondus. Chaque année, environ 1,6 million de candidats tentent de passer le permis de conduire. Quelque 830.000 y parviennent, selon le ministère de l'Intérieur.

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus