• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Angers : Abdel-Rahmène Azzouzi l'élu angevin, explique sa démission pour islamophobie

Ce médecin du CHU d'Angers, également élu au conseil municipal de la ville, a décidé de démissionner de son mandat. / © France 3
Ce médecin du CHU d'Angers, également élu au conseil municipal de la ville, a décidé de démissionner de son mandat. / © France 3

Les mots sont forts, la lettre publiée dans Le Monde des religions est dérangeante. Elle est signée Abdel-Rahmène Azzouzi, qui  dénonce la France, devenue "probablement la nation démocratique la plus islamophobe du monde".

Par Claude Bouchet

Ce médécin du CHU d'Angers, également élu au conseil municipal de la ville, a décidé de démissionner de son mandat. Ses amis et ses adversaires politiques regrettent son choix, mais personne ne veut aujourd'hui la commenter.
Islamophobie : démission d'un élu angevin
Abdel Rahmène Azzouzi ne veut plus faire semblant. Aujourd'hui il ne croit plus aux politiques. C'est sans aucun état d'âme qu'il a déposé sa lettre de démission au cabinet du maire en fin de matinée.Conseiller municipal socialiste depuis 2008, ce professeur en urologie était comme beaucoup parmi la foule le 11 janvier dernier. Pour l'ancien élu, le gouvernement a laissé passer cette union sacrée.

Le maire d'Angers a refusé de commenter cette démission aujourd'hui. Dans un communiqué publié hier Christophe Béchu dit ne pas "se reconnaitre dans la République française que décrit l'ex-conseiller municipal, et ne pas pouvoir cautionner des propos particulièrement excessifs".

A lire aussi

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus