• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Angers : des chrysopes lâchées dans le jardin du château

Des chrysopes lâchées dans le jardin du château d'Angers / © Eric Aubron - France 3 Pays de la Loire
Des chrysopes lâchées dans le jardin du château d'Angers / © Eric Aubron - France 3 Pays de la Loire

Les parcs et jardins publics de la ville d'Angers, garantis sans pesticide... C'est le souhait de la municipalité qui mène, depuis plusieurs années, une politique environnementale afin d'atteindre le "Zéro pesticide".

Par Eric Aubron avec Fabienne Béranger

Des milliers d’insectes, de la famille des chrysopes, ont été lâchés ce mercredi dans les jardins du château d’Angers. Une entreprise locale spécialisée dans la protection biologique des plantes utilise ce prédateur pour lutter contre les pucerons, acariens, cochenilles et autres ravageurs qui menacent les végétaux. Et ce, pour limiter l’utilisation d’engrais chimiques et de produits phytosanitaires.

La chrysope, familier de nos campagnes, est connue pour son appétit… féroce ! Elle pond ses œufs sur les plantes infestées. A l’éclosion, les larves viennent se nourrir des nuisibles.
Les chrysopes lâchées dans le jardin du château d'Angers / © Dominique Le Mée - France 3 Pays de la Loire
Les chrysopes lâchées dans le jardin du château d'Angers / © Dominique Le Mée - France 3 Pays de la Loire

Depuis quelques années, les jardiniers du monument historique angevin sont engagés dans une démarche de culture sans traitement chimique. Mais cette nouvelle solution naturelle va leur permettre de venir à bout de certains petites bêtes tenaces qui s’attaquent notamment aux vignes, qui surplombent le rempart, et aux rosiers. Des espaces évidemment ouverts à la visite. Il y a deux ans, le site a subi une grosse attaque d’acariens sur ses tilleuls.

Issue de la Technopole angevine et partenaire du pôle du végétal, la société IF-Tech, basée aux Ponts-de-Cé et qui emploie 6 salariés, est l’un des plus gros producteurs de chrysopes en Europe. 2 millions d’œufs naissent chaque mois dans ses laboratoires. Ces sentinelles sont utilisés essentiellement par les collectivités pour leurs espaces verts et par les professionnels du végétal (maraîchers, pépiniéristes, horticulteurs…). Dans ce marché de niche, 20% de la production est expédiée vers d’autres pays européens.

Des chrysopes en attente d'être relâchées dans le jardin du château d'Angers / © Eric Aubron - France 3 Pays de la Loire
Des chrysopes en attente d'être relâchées dans le jardin du château d'Angers / © Eric Aubron - France 3 Pays de la Loire

 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus