Angers : le CHU équipe les particuliers de défibrillateurs, une première en France

Publié le
Écrit par Laurence Couvrand avec Fabienne Béranger

A Angers, 50 citoyens-sauveteurs, tous inscrits sur l'application mobile Sauv Life pour pouvoir intervenir avant les secours auprès de victimes d'arrêts cardiaques, ont été équipés de défibrillateurs... Des défibrillateurs dont il faut bien sûr maitriser le fonctionnement.

Pas à pas, la petite machine guide les sauveteurs pour administrer un choc électrique salvateur. Ils sont 50 citoyens inscrits sur l'application Sauv Life a avoir reçu un défibrillateur. Un outil supplémentaire pour porter secours près de chez soi.

"Cela évite d'aller au niveau des frontons de mairie pour pouvoir récupérer (un défibrillateur), c'est vraiment d'avoir l'outil le plus rapidement possible pour pouvoir faire en sorte de l'utiliser dans un espace temps le plus réduit possible" , explique Pascal.

11 300 personnes dans le Maine et Loire sont inscrites sur l'appli Sauv Life qui permet de mobiliser rapidement un citoyen avant l'arrivée des secours.

"J'ai moi-même été secourue, pas pour un problème cardiaque mais pour un autre souci, par des citoyens, il y a quelques années, explique Léa, ça me tient vraiment à coeur de pouvoir aussi contribuer à cette citoyenneté".

Plus de chance de survie

Le Samu 49 est appelé une à deux fois par jour pour un arrêt cardiaque volant. Chaque minute compte, avec les bons gestes on peut augmenter de 20% le taux de survie.

"Malheureusement on n'a pas encore assez de défibrillateurs qui arrivent avant les équipes de secours. Nos collègues sapeurs-pompiers arrivent très rapidement mais souvent malgré tout dans les 10 premières minutes, déplore Damien Chauvat, infirmier au Samu 49, et le fait d'impliquer les sauveteurs, de leur permettre d'avoir sur eux un défibrillateur va nous permettre de  le mettre plus rapidement en place et donc d'avoir encore plus de temps de réaction et de chance de survie".

En Maine-et-Loire, en 2019, 30% seulement de réanimations cardio-pulmonaires ont pu débuter avant l’arrivée des secours.

Depuis la mise en place de Sauv Life en décembre 2020, dans le département, plus de 450 alertes ont été lancées à ces sauveteurs citoyens. 6 coeurs ont pu repartir.

"Lors d’un appel au SAMU pour un arrêt cardiaque, après déclenchement des secours professionnels, l’alerte est lancée sur l’application SAUV Life, précise le CHU d'Angers, tous les citoyens géolocalisés à 10 min à pieds de la victime vont recevoir un message et, après acceptation, être guidés pour se rendre sur les lieux ou pour aller chercher un défibrillateur.

Décoré par la ville d'Angers, Eloan Desgranges a déjà pratiqué deux réanimations.

"Arrivé sur place, j'ai pu faire un massage cardiaque et les pompiers sont arrivés quelques minutes après et c'est ce massage cardiaque, associé à l'arrivée des pompiers et du Samu ensuite qui a a permis au coeur de repartir."

Je suis assez fier d'avoir pu participer à faire repartir un coeur et je vous invite à télécharger les applications pour pouvoir faire de même

Eloan Desgranges

Sauveteur bénévole

Chaque année en France, 40 à 50 000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque. Chaque minute sans massage cardiaque représente 10 % de survie en moins.

Cette distribution de défibrillateur est la première en France. Deux autres villes devraient bientôt être équipées dans des zones très touristiques.