Angers : le prestataire du Géant Casino ouvert le dimanche après-midi condamné

Ce jeudi 17 octobre, le juge des déférés du tribunal de grande instance d'Angers a interdit au prestataire de Géant Casino d'employer des animatrices le dimanche après 13 heures. / © Vincent Raynal-France Télévisions
Ce jeudi 17 octobre, le juge des déférés du tribunal de grande instance d'Angers a interdit au prestataire de Géant Casino d'employer des animatrices le dimanche après 13 heures. / © Vincent Raynal-France Télévisions

La décision de justice est tombée ce jeudi 17 octobre en début d'après-midi. Le juge des référés du tribunal de grande instance a rendu son ordonnance. Il a condamné le sous-traitant de Géant casino qui employait 4 animatrices le dimanche après-midi, après 13 heures.

Par Céline Dupeyrat

L'affaire dure depuis fin août, et si le jugement rendu aujourd'hui ne sonne pas la fin du combat, il fera date.

L'ordonnance du tribunal de grande instance interdit donc à la société Etic accueil crée en 1995, et dont la maison mère est basée à Marseille," d'employer des animatrices après 13 heures le dimanche".

5000 euros par infractions constatées

Le prestataire de l'hypermarché angevin, spécialisé dans l'événementiel, est condamné "sous astreinte de 5000 euros par infraction constatée".

Les syndicats avaient dénoncé cette expérimentation dés le premier dimanche d'ouverture.

"On est très heureux. J'étais convaincu qu'on allait gagner, mais on n'est jamais à l'abri d'un vice de forme. Le jugement est applicable tout de suite. S'ils font appel, ce ne sera de toute façon pas suspensif. Donc, c'est une vraie victoire pour la CGT et les salariés", a déclaré Patrice Auvinet de la CGT commerce d'Angers, à la sortie de la salle d'audience.

Une victoire pour les syndicats

"On a là, la démonstration que la grande distribution même avec des pare-feux ne peut pas faire n'importe quoi et s'asseoir sur le code du travail. Il y a des lois, ils doivent les respecter. Le repos du dimanche, c'est sacré pour les salariés et les familles."
 Pour Patrice Auvinet, secrétaire du syndicat CGT commerce d'Angers et Saliha Guechaichia, déleguée CGT du Casino de la Roseraie ce jugement est une victoire / © Vincent Raynal-France Télévisions
Pour Patrice Auvinet, secrétaire du syndicat CGT commerce d'Angers et Saliha Guechaichia, déleguée CGT du Casino de la Roseraie ce jugement est une victoire / © Vincent Raynal-France Télévisions
"Cette expérimentation, c'était la porte ouverte à tout. Si Casino avait généralisé ce système de caisses automatiques tous les jours, 40 emplois auraient été menacés sur le magasin de la Roseraie à Angers", ajoute Patrice Auvinet.

Il serait légitime que la direction de Géant Casino emploie les hôtesses d'accueil de la société Etic au sein du groupe Casino. Elles ont perdu leur travail. Elle sont les victimes collatérales d'un système opaque monté par Casino-Patrice Auvinet CGT

De son côté la CFDT du Maine-et-Loire "se félicite que les organisations syndicales et l’inspection du travail se soient mobilisées localement pour défendre l’emploi, les conditions de travail, les équilibres économiques et la règlementation sur notre territoire".

La CFDT demande à la société Etic "de ne pas jouer la surenchère et de se conformer à la loi et à la décision du tribunal. Compte tenu de l’interdiction d’ouverture du magasin le dimanche après-midi", la CFDT  comme la CGT enjoint Casino à "assumer sa responsabilité sociale, en proposant aux 4 salariées d’ETIC Accueil qui travaillaient le dimanche après-midi de rejoindre les effectifs du magasin".

Le travail dominical et les ouvertures des commerces le dimanche sont des sujets qui doivent être traités sur le territoire. La CFDT demande à la collectivité et aux organisations patronales locales d’accepter la proposition de l’intersyndicale de se mettre autour de la table sur ce sujet-CFDT du Maine-et-Loire.

L'inspection du travail qui avaient procédé à quatre contrôles, avait, chaque dimanche, pointé de nombreuses infractions au code du travail. C'est à ce titre que le prestataire de Géant Casino avaient été assigné en justice.

"Les ouvertures le dimanche après-midi continueront sans animatrice mais avec des vigiles"

La direction parisienne du groupe Casino affirme que "les ouvertures, le dimanche après-midi,de 13 heures à 21 heures continueront. Sans hôtesse d'accueil mais avec des vigiles"

A lire aussi

Sur le même sujet

Chasse : les sangliers de la discorde

Les + Lus