Angers SCO s'incline face à LOSC : “Les joueurs sont épuisés, fatigués”

Angers SCO contre Lille le 7 février 2020, la déception de Pereira / © MaxPPP
Angers SCO contre Lille le 7 février 2020, la déception de Pereira / © MaxPPP

Angers SCO s'est incliné vendredi soir face au LOSC sur la pelouse du stade Raymond Kopa. La conclusion d'une semaine tourmentée pour les Angevins.

Par FB avec AFP

Malgré quelques réelles occasions, Angers n'a pas réussi à relever la tête vendredi, s'inclinant 2-0 face à Lille, sous les yeux du président du club, Saïd Chabane, mis en examen mercredi pour violences sexuelles aggravées.
Fringant en première partie de saison au point de passer plus d'un mois sur le podium à l'automne, Angers reste pour sa part bloqué à une 13e place provisoire. A l'exception de ses premiers tours de Coupe de France contre
Dieppe (N3) puis Rouen (N2), le club n'a plus gagné depuis sa belle prestation le 21 décembre à Nantes (2-1).
Mais à ces difficultés sportives se sont ajoutés les déboires judiciaires du président Chabane, qui avait apporté depuis 2011 stabilité et efficacité au club mais se voit accusé d'agressions sexuelles sur quatre salariées ou anciennes salariées.
 

"Ça nous touche" 

"Les joueurs, le staff, tous les gens qui composent le staff ne sont pas des robots ni des machines. Evidemment que nous sommes affectés", a reconnu Stéphane Moulin.

"Les joueurs sont épuisés, fatigués, moi avec. On est proches de notre président, le président est proche de ses joueurs et du staff et ça nous touche", a ajouté l'entraîneur du SCO.
    
De plus, Lille n'était "pas le bon adversaire pour pouvoir espérer faire quelque chose compte tenu de tout ça", a-t-il estimé. "On est tombés sur une équipe qui nous est très largement supérieure (...) Je n'ai rien à reprocher aux joueurs, ils ont donné le maximum de ce qu'ils pouvaient donner".

Comme face à Monaco mardi (défaite 1-0), les Angevins ont été cueillis à froid par l'ouverture du score en début de match : sur une récupération de Gabriel Magalhaes qui a laissé Vincent Manceau à terre, Lille a lancé une contre-attaque rapide sous les sifflets du public, conclue par un lob du plat du pied de Victor Osimhen, bien servi par Jonathan Bamba. 
D'abord refusé pour hors-jeu, le but a été validé après intervention de l'arbitrage à distance (0-1, 14e).
    
Dominés en milieu de terrain et souvent maladroits dans leurs passes ou leurs contrôles, les joueurs de Stéphane Moulin ont concédé de nombreuses occasions de Jonathan Bamba (35e, 82e, 90+4) ou Loïc Rémy (51e) non converties grâce au gardien Ludovic Butelle.

Prochaine rencontre pour les Angevins, samedi prochain avec un déplacement à Nîmes.




 

Sur le même sujet

Les + Lus