• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Gel dans le vignoble du val de Loire : 20% des parcelles touchées

100% de la récolte perdue à Savennières dans le Maine-et-Loire / © Eric Aubron - France 3 Pays de la Loire
100% de la récolte perdue à Savennières dans le Maine-et-Loire / © Eric Aubron - France 3 Pays de la Loire

La professionnels de la filière viticole du val de Loire ont dressé un premier bilan du gel qui a touché le vignoble fin avril. Un bilan disparate selon les régions.

Par Fabienne Béranger

Dans le vignole de Savennières, 100% des parcelles ont été touchées par le gel fin avril. 
"Des réserves, il n'y en a pas" nous expliquait Tessa Laroche, présidente de l'appellation Savennières-Roche-aux-Moines, le 29 avril dernier, "là on commercialise les 2015, c'est une très belle annnée avec du volume et une superbe qualité, donc ça va aller. 2016 on avait déjà un peu gelé mais pas beaucoup, donc ça se sera l'année prochaine. 2017 il n'y aura pas du tout de volume, donc de fin 2018 à 2019 plus de revenus".

"Savennières, mais aussi le vignoble nantais, Brissac, Saumur-Champigny, Azay-le Rideau, Amboise, la Vallée du Cher et la Sologne viticole notamment ont été plus particulièrement impactés" par les effets du gel constate InterLoire, l'interprofession des vins du val de Loire. 
1 parcelle sur 5 a été touchée par le gel, mais "il faut désormais attendre la fin de la floraison, fin juin, pour dresser une estimation plus fine des perspectives de récolte et connaître ainsi l’impact réel des dégâts sur le futur millésime", temporise InterLoire.

"Notre filière est mise à l'épreuve mais des solutions existent. Le défi est certes technique, mais nous sommes surtout face à un défi collectif qui fait appel à notre capacité à nous mobiliser et investir ensemble avec force et détermination" indique Gérard Vinet, le président d'InterLoire.

L'interprofession des vins du Val de Loire regroupe les vignobles Nantais, de l’Anjou, du Saumur et de la Touraine autour de 50 appellations et dénominations réparties sur 38 000 hectares de vignoble. InterLoire rassemble 2 700 viticulteurs, 200 négociants et 16 coopératives qui commercialisent en moyenne 2 millions d’hectolitres par an soit 270 millions de bouteilles.

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus