Maine-et-Loire : Trélazé choisie pour expérimenter les “emplois francs”

Illustration/Matthieu Orphelin, député LREM, à l'Assemblée nationale / © Léon Tanguy/MAXPPP
Illustration/Matthieu Orphelin, député LREM, à l'Assemblée nationale / © Léon Tanguy/MAXPPP

L’agglomération d’Angers fait partie des sept villes retenues pour expérimenter le nouveau dispositif des "emplois francs". Une aubaine pour le quartier Grand Bellevue de Trélazé, classé quartier prioritaire.

Par Fabienne Even

Le quartier du Grand Bellevue à Trélazé, commune de l’agglomération d’Angers, se réjouit de tenter l’expérience. Avec un taux de chômage qui atteint 27%, les habitants espèrent que cette expérimentation des "emplois francs" favorisera l’embauche de personnes issues de ce quartier prioritaire.

Plus simple et plus incitatif que le précédent dispositif mis en place par François Hollande, celui-ci concerne toutes les personnes inscrites à Pôle emploi quel que soit leur âge. Il devrait permettre l'embauche de 12 000 à 25 000 personnes en emplois francs l'an prochain, selon l'Elysée.
Trélazé choisie pour expérimenter les emplois francs
Reportage Antoine Ropert et Dominique Le Mée - France 3

Les entreprises ou associations, quelle que soit leur localisation, bénéficieront d'une prime de 15 000 euros sur 3 ans pour l'embauche en CDI et 5 000 euros sur 2 ans pour un CDD de plus de 6 mois attribué à un demandeur d'emploi de ces quartiers.

Matthieu Orphelin, porteur du projet à l’Assemblée et député du Maine-et-Loire (LREM), se félicite de ce choix et anticipe déjà la généralisation du dispositif à l’ensemble du territoire dès 2020.
Ce contenu n'est plus disponible

 

Sur le même sujet

La Roche-sur-Yon : des parents d'élèves se mobilisent contre l'expulsion d'une famille albanaise

Près de chez vous

Les + Lus