Maine et Loire : une marche blanche, 20 ans après la mort de Mickaël Jouis. Les proches de la victime veulent connaître les circonstances du décès du jeune homme

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sandrine Gadet

Les parents de Mickaël Jouis ne savent toujours pas ce qui est arrivé à leur fils dans la nuit du 15 au 16 juin 2002. Inlassablement, ils demandent la réouverture de l'enquête qui a été classées "sans suite". Ils organisaient ce samedi, à La Varenne une marche blanche contre l'oubli .

Les parents de Mickaël organisaient, ce samedi matin, une marche blanche à La Varenne.

C'est dans cette commune, il y a vingt ans, près de la station d'épuration que le corps sans vie de leur fils avait été découvert.

En 2011, la justice a refermé le dossier. Classé sans suite. Sans aucune explication pour ces parents meurtris.

En avril dernier, leur recours pour demander la réouverture d'une enquête a été rejeté par la chambre d'instruction de la cour d'appel d'Angers. 

"Cette marche blanche c'est pour qu'on n'oublie pas...mais c'est surtout pour montrer à la justice qu'on va se battre jusqu'au bout, indique Marc Jouis, le père de Mickaël.

Pour nous, c'est sûr Mickaël a été assassiné, vraisemblablement violé, son corps é été déplacé, la justice n'a pas sérieusement enquêté. On se sent méprisés" continue t-il.

La demande de réouverture d'enquête a été envoyée à la cour de cassation.

La famille souhaiterait que le pôle national des affaires non élucidées, inauguré à Nanterre au mois de mars 2022 s'empare du dossier afin de résoudre ce "cold case". 

À lire aussi :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/maine-et-loire/maine-et-loire-demande-de-reouverture-de-l-enquete-sur-la-mort-de-mickael-jouis-un-jeune-homme-de-25-ans-2287894.html